Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Description

  • : "L'Eternel D.ieu des Armées est mon Appui" Esaie 40:2
  • : GOSPEL HEBREU FRANCAIS ART ET MUSIQUE ACTUALITES FOI ARTISTE
  • Contact

Profil

  • Deborah
  • Une passion, l'amour de la musique qui exprime notre confession de foi? MAIS aussi donner le meilleur de nous-mm à tous ceux qui ont besoin d'amour, de le recevoir en le découvrant au travers de la louange au Grand D.ieu d'Israël et du monde entie
  • Une passion, l'amour de la musique qui exprime notre confession de foi? MAIS aussi donner le meilleur de nous-mm à tous ceux qui ont besoin d'amour, de le recevoir en le découvrant au travers de la louange au Grand D.ieu d'Israël et du monde entie

CHOISSISSEZ VOTRE LANGUE

    

Si vous avez aimé, cliquez ici


 

Recherche

Archives

L' ART DE LA PLUME



"On ne voit bien qu'avec le coeur,
l'essensiel est invisible aux yeux.."
St Exupéry

20 février 2015 5 20 /02 /février /2015 10:22

SHABBAT SHALOM

Les lumières du Shabbat

Les lumières du Shabbat

« Si tu cesses de fouler aux pieds le sabbat, de vaquer à tes affaires en ce jour qui m'est consacré, si tu considères le sabbat comme un délice, la sainte journée de l'Eternel comme digne de respect, si tu le tiens en honneur en t'abstenant de suivre tes voies ordinaires, de t'occuper de tes intérêts et d'en faire le sujet de tes entretiens, 14 alors tu te délecteras dans le Seigneur et je te ferai dominer sur les hauteurs de la terre et jouir -de l'héritage de ton aïeul Jacob... C'est la bouche de l'Eternel qui l'a dit »

Esaïe 58:13-14

Lettre de Nouvelles

01 Adar 5775 - 20 février 2015
 

POURIM

POURIM

Shalom,

Nous entrons dans le mois d'Adar avec la Fête de Pourim qui se célèbrera le 15. Celui qui entre dans Adar multiplie sa joie. C'est le dernier mois du calendrier lunaire et celui qui précède la Fête de Pessa'h, Fête de la Délivrance. Nous lisons quatre Parashot supplémentaire à cette période. Voici un descriptif de ces quatre Parashot: Entre la période qui s'étend de la veille du mois d'Adar au mois de Nissan, nous lisons quatre Parachot:

• Shabbat shekalim : Le Shabbat précédant le mois d'Adar, on lit la Paracha Shekalim qui parle du rachat des âmes par le moyen d'un demi-shekel (Exode 30:11-16).

• Shabbat zakhor : Le dernier Shabbat avant Pourim, on lit la Paracha Zakhor qui rappelle le commandement de se souvenir d'Amalek ainsi que la Haftarah (2 Rois 12:1-17).

• Shabbat Para : Le Shabbat suivant Pourim, on lit, pour la purification avant Pessa'h, la Paracha Para qui décrit la purification par les cendres de la vache rousse. (Nombres 19:1-22)

• Shabbat ha'hodech : Le Shabbat qui précède ou coïncide avec le nouveau mois de Nissan, on lit le passage d'Exode 12:1-20 qui annonce le nouveau calendrier lunaire pour le peuple juif.

Cette période est donc très riche en signification : le rachat des âmes, l'anéantissement d'Amalek, la purification pour Pessa'h et le nouveau mois signe d'une nouvelle mission pour Israël. Ces signes sont ceux de la Rédemption messianique finale après laquelle nous soupirons avec le peuple juif. Les personnages de la Meguila (rouleau) d'Esther sont chacun des types prophétiques qui nous dépeignent le formidable combat spirituel qui s'est déroulé à cette époque, et encore aujourd'hui. Le Mois de la joie Le mois d'Adar est le douzième des mois de l'année.

Il y a parfois deux mois d'Adar dans les années embolismiques mais la Fête de Pourim est toujours célébrée dans le mois d'Adar le plus proche du premier mois de l'année, celui de Nissan. Ces deux mois sont symbole de rédemption pour le peuple juif. Le sept du Mois d'Adar, Moshé serait venu au monde et serait également mort en accomplissant pleinement ses cent vingt années sur terre. C'est le mois de la joie où le deuil s'est transformé en joie pour le peuple juif. Un proverbe dit que celui qui entre dans Adar voit sa joie augmenter. En ce mois, après la délivrance du décret de mort d'Haman, les Juifs se consacrèrent de nouveau à la Thora.

Le mois d'Adar étant placé sous la constellation galactique du poisson, les Sages enseignent qu'Israël est comme un poisson qui nage dans les eaux de la Thora. Le Talmud relate la parabole suivante : « La Guemara cite une Beraïta qui enseigne comment R. Akiva sacrifia lui-même sa vie pour l'amour de D.ieu :

- Les Sages ont enseigné dans une Beraïta : - Une fois le mauvais gouvernement, c'est-à-dire, le gouvernement romain, décréta que le peuple juif ne pourrait plus s'adonner à l'étude de la Thora. Pappus ben Yéhouda vint et trouva Rabbi Akiva alors qu'il réunissait des assemblées en public et s'adonnait avec elles à l'étude de la Thora. Pappus lui dit : - Akiva, n'as-tu pas peur du gouvernement ?

R. Akiva lui répondit : -« Je vais te conter une parabole qui expliquera ma façon d'agir : - A quoi cette situation peut-elle être comparée ? - A un renard qui marchait le long d'une rivière, et vit des poissons qui formaient des groupes ici et là, comme s'ils fuyaient quelque chose. Le renard dit aux poissons : -'A cause de quoi fuyez-vous ?' - Ils lui dirent : - 'Nous fuyons loin des filets que les humains amènent pour nous attraper' - .

- Le renard dit aux poissons : - 'Désirez-vous monter sur la rive où vous serez à l'abri des filets, - et nous y demeurerons ensemble, moi et vous, tout comme mes ancêtres demeurèrent avec les vôtres ? - Les poissons lui dirent : 'Es-tu bien celui qu'on décrit comme le plus rusé des animaux ? Tu n'es pas rusé mais tu es insensé ! - Si dans le contexte qui assure notre vie nous avons peur, dans le contexte qui provoquera notre mort, ne devrions-nous pas a fortiori avoir peur ?

- C'est ainsi que la situation se présente également à nous : -si maintenant, alors que nous sommes assis et nous adonnons à l'étude de la Thora, à propos de laquelle il est écrit : car elle est ta vie et la longueur de tes jours, - nous faisons néanmoins face à un pareil danger, si nous allions nous exempter de la Thora, nous nous mettrions en danger encore plus" Rabbi Akiva poursuivit en expliquant que pour le peuple juif c'était la même chose : s'il était assis à étudier leur raison de vivre, la Thora, et que l'ennemi les menaçait malgré tout, quel plus grand danger il expérimenterait s'il n'étudiait plus cette Thora? La force du peuple d'Israël réside dans les eaux de la Thora.

" Le mois d'Adar est également le mois où l'on fait des offrandes autour de soi. Que notre joie de donner soit plus grande que celle de recevoir! Priez pour Israël, ne vous lassez pas, Israël est l'âme du monde, sa néchama. Si l'âme est en bonne santé, le corps suivra. Avec les prochaines élections, le pays est déchiré entre les partis gauchistes, les harédis qui refusent de s'engager dans l'armée, et les religieux sionistes qui sont ceux qui étudient et défendent le pays. Priez pour ces élections. L'enjeu est vital. La gauche est sur le point de passer, et cela signifie l'abandon de Jérusalem, de la Judée-Samarie, coeur de l'histoire biblique, et un gouvernement qui se courbera encore pour laisser monter l'Islam. C'est le même schéma que nous voyons se produire dans le monde. La gauche est utilisée pour faire monter l'Islam. C'est l'image de la bête et du Faux prophète dans le Livre d'Apocalypse. Puisons notre force dans la joie de Sa Présence, onction de ce nouveau mois d'Adar. Que Ses ennemis soient vaincus comme l'a été Haman/Amalek et que Son Salut apparaisse rapidement.

Rosh 'hodesh tov
Shabbat shalom


Source : www.sukkatdavid.net

ESTHER DEVANT LE ROI ASSUERUS

ESTHER DEVANT LE ROI ASSUERUS

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 09:00

 

10 Ch'vat 5775 - 30 janvier 2015

 

Signification et célébration de la fête de Tou Bich'vat 

טו בשבט 

Tou Bich'vat Mardi soir 3 Février- Mercredi soir 4 Février. 

L'amour du peuple d'Israël pour sa terre et l'enracinement dans la Thora!

Tou Bich'vat, טו בשבט, est l'abréviation de la date hébreu du 15 du mois Ch'vat, le vav ו   ayant la valeur de 6 et le têt ט  celle de 9 d'un total de 15.

C'est selon la tradition juive, le Nouvel An des arbres et la célébration des joies que nous procurent les merveilles de la Création.  

Mishna Rosh Hashana I, 1 : 

« Il y a quatre dates de nouvel an. Le 1er Nissan, c'est le nouvel an des rois et des fêtes de pélerinage. Le 1er Eloul, le nouvel an pour la dîme du bétail[...]. Le 1er Tishri , le nouvel an pour les années, la shmita et le jubilée, pour les récoltes et les légumes.[...] Le 15 Shvat, le nouvel an des arbres. »

Cette fête trouve sa source dans la Thora et de nombreuses coutumes y ont été associées, surtout depuis l'exil du peuple juif loin de sa terre. 

Tou Bich'vat marquait aussi le compte des années à partir desquelles le fruit d'un arbre nouvellement planté était autorisé à la consommation.  

Et quand vous serez entrés dans le pays, et que vous y aurez planté toute sorte d'arbres dont on mange, vous en regardez le fruit comme incirconcis ; il sera incirconcis pour vous pendant trois ans, on n'en mangera point. Et la quatrième année tout leur fruit sera une chose sainte à la louange de l'Eternel. Et la cinquième année vous mangerez leur fruit, afin qu'ils vous multiplient leur rapport. Moi, je suis l'Eternel, votre Dieu. Lévitique 19:23 -25

Depuis la destruction du Temple, les Juifs ne peuvent plus apporter l'offrande des premiers fruits et c'est donc l'offrande de nos lèvres que nous apportons au Créateur de l'univers ce jour là : 

Offrons-donc, par lui, sans cesse à Dieu un sacrifice de louanges, c'est-à-dire le fruit des lèvres qui confessent son nom. Hébreux 13:15

C'était l'époque des dîmes des fruits et c'est un temps pour donner une offrande aux nécessiteux.

Le Talmud nous apprend qu'il était d'usage de planter un cèdre pour la naissance d'un garçon et un cyprès pour celle d'une fille. Les enfants prenaient soin des arbres et au moment de leur mariage les branches des deux arbres étaient utilisées pour construire la houpa, le dais nuptial.

L'arbre est enfin le symbole de la renaissance de l'état d'Israël. Beaucoup d'arbres furent replantés dans cette terre désolée accomplissant les prophéties : 

Et quand vous serez entrés dans le pays, et que vous y aurez planté toute sorte d'arbres... Lévitique 19:23

Depuis le 16ième siècle, il est d'usage de célébrer un Seder de Tou Bich'vat , comme pour celui de Pessah' où l'on boit quatre coupes de vin. 

Différents types de fruits sont consommés et notamment les sept espèces caractérisant le pays d'Israël :  

·                                 Le blé
 

·                                 L'orge
 

·                                 Le raisin
 

·                                 La figue
 

·                                 La grenade
 

·                                 la datte ou miel
 

·                                 L'olive

Lors de ce Seder, on raconte les raisons pour lesquelles on célèbre cette fête et les participants sont invités à poser des questions.

Mise à part la symbolique agricole, cette fête nous parle de la Rédemption et de l'arbre de vie : la Thora.

Deux arbres se trouvaient au Gan Eden (paradis), l'arbre de la connaissance du Bien et du Mal et l'Arbre de la Vie et c'est par un fruit défendu que l'homme a perdu sa place et sa fonction sur la terre. Il nous incombe de nous nourrir des fruits de l'Arbre de la Vie qui est la Thora : 

Elle est un arbre de vie pour ceux qui la saisissent ; et qui la tient ferme est rendu bienheureux. Proverbes 3:18

C'est dans cet enracinement dans la Parole que nous pouvons porter du fruit et retrouver notre appel initial : 

Il sera comme un arbre planté près des eaux ; et il étendra ses racines vers le courant ; et il ne s'apercevra pas quand la chaleur viendra, et sa feuille sera toujours verte ; et dans l'année de la sécheresse il ne craindra pas, et il ne cessera de porter du fruit. Jérémie 17:8 

Cet Arbre de la Vie, cette Thora fait allusion au Germe, tsema'h צמח , au Machi'ah Qui ramènera les exilés de Son peuple et établira la Paix : 

Voici un homme dont le nom est Germe, צמח et il germera de son propre lieu, et il bâtira le temple de l'Eternel. Zacharie 6:12

Depuis l'Alliance renouvelée faite par le sacrifice de Yéchoua, tous ceux qui L'ont reconnu comme Seigneur, sont greffés sur l'olivier, symbole de Yisra-El  qui tire lui-même sa racine de l'Arbre de La Vie qu'est la Thora Vivante :Yéchoua Ha Machia'h . Et ce n'est que greffés sur cet olivier franc qu'est Yisra-El, « à qui appartiennent les alliances, le culte, les offrandes, la gloire et dont est issu le Machi'ah... » que nous pouvons tirer la pleine bénédiction et la richesse de cette racine qui nous nourrit et nous fait croître dans Sa connaissance : 

Or, si quelques-unes des branches ont été arrachées, et si toi qui étais un olivier sauvage, as été enté au milieu d'elles, et es devenu coparticipant de la racine et de la graisse de l'olivier, Romains 11:17

Et que ce soit notre prière en ce jour de Tou Bich'vat, que Yisra-El, le Prince de D.ieu, soit regreffé et se nourrisse pleinement de cet Arbre de Vie afin que ses fruits remplissent la terre et nous apporte cette «résurrection d'entre les morts »  

Dorénavant Jacob prendra racine, Israël fleurira et poussera, et remplira de fruits la face du monde. 

Car si leur réjection (du Machia'h ) est la réconciliation du monde, quelle sera leur réception (du Machi'ah), sinon la vie d'entre les morts.Esaïe 27:6  Romains 11:15

Célébration de la fête :

Dresser une belle table recouverte de feuillages et de décorations de branchages 

Du vin ou du jus de raisin, blanc et rouge 

Des plateaux de fruits 

Des graines à planter (dans la terre ou dans du coton) On plante des graines de persil en vue du Seder de Pessah' 

Nous vous souhaitons une belle fête de Tou Bich'vat et que vous soyez greffés et solidement enracinés en Lui ! 

'Hag Samea'h   Bonne fête !

חג שמח


SOURCE : SUKKATDAVID.NET

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 18:57

 

 

 

Découvrez en vidéo l'histoire du miracle de 'Hanouka. Yehouda Maccabi avec quelques centaines d'hommes bat une armée grecque de milliers de combattants, mais ce n'est pas tout !

 

HANOUKA SAMEAH

 


Partager cet article
Repost0
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 09:00



"La mort plus importante que la naissance, le chandelier plus important que le sapin". 

 

Bienvenue à chaque nouveau membre inscrit. Nous vous souhaitons de passer de bonnes fêtes de fin d'année, fête de Noël à ceux qui célèbrent "Noël" la naissance civile déclarée de Yeshoua le Messie, que les nations appellent erronément "Jésus-Christ ou encore de réveillon à ceux qui fêtent le réveillon. 


noelka1.jpg

Pourquoi Noël, cette belle fête familiale est-elle autant sujet de discussion pour les chrétiens ? Notre intention n'est nullement d'en remettre une couche avec toutes les bonnes explications chrétiennes que l'on trouve sur l'Internet chrétien.

Noël n'est pas à proprement parler une fête célébrée par les croyants nés de nouveau. Noël est parfois célébré par les croyants qui ont encore besoin de faire une rencontre personnelle avec Yeshoua comme Seigneur, ressuscité, Vivant aux siècles des siècles.

Noël est célébré aussi dans le monde sans crèche et sans Dieu par les païens en tant que mythe qui a une même valeur qu'une belle histoire de Walt Disney dont la diffusion des films a son apogée entre le 15 et le 31 décembre.

Simplement une question que nous pourrions nous poser : puisque Dieu est Souverain, POURQUOI en est-il ainsi en ce qui concerne la naissance du Fils de Dieu ? Pourquoi Dieu n'a-t-il pas permis que nous connaissions la date précise de la naissance de Yeshoua son Fils alors que la précision du calendrier biblique pour d'autres fêtes ordonnées par Dieu est si claire et si évidente dans la Bible?

Deux raisons au moins

La première raison :

Les seules célébrations ordonnées par Dieu dans la Bible sont relatives à la Vie de l'Esprit du croyant et sont publiées en Lévitique 23. Elles sont claires, précises et selon un calendrier qui ne souffre d'aucun doute ni discussion quant à la période, les jours, les mois et même l'heure comme le début et la fin du shabbat au coucher du soleil.

Les 7 fêtes de l'Éternel sont :  

1) La fête de PESSAH (la Pâque) : au printemps vers mars avril, c'est le début de l'année biblique quand la nature se remet à vivre : lorsque, lavés dans le sang de l'agneau, nous sortons de l'Égypte du péché en nous mettant sous "le sang de l'Agneau" qui purifie de tout péché. (Lévitique 23:5). C'est la fête de la grande victoire de Dieu sur le malin, la victoire du rachat des hommes du péché et de la condamnation éternelle. Cette fête célèbre non une naissance mais une mort : la mort et la résurrection de Yeshoua le Messie. C'est la Première et la Plus Grande fête qui surpasse toutes les autres. Pour les juifs cette fête célèbre la sortie d'Egypte des enfants d'Israël.

2) La fête des MATZOT (Pains sans Levain) : au même moment que Pessah, cette fête indique que nous sommes des corps, âme et esprit devenus comme les pains sans levain, une trinité sanctifiée, sans péché, sans "hamets". (Lévitique 23:6). Notre salut dépend de notre repentance et de notre Foi en Yeshoua dont le sang nous lave de tous nos péchés. Les juifs enlèvent symboliquement tout le "hamets" de leurs maisons.

3) La fête des Gerbes des Prémices : cette fête célèbre notre nouvelle naissance lorsque nous devenons des "nouvelles créatures", des "gerbes nouvelles" au service du Seigneur. (Lévitique 23:9-14) Nous sommes élevés devant Dieu comme des nouvelles créatures libres du péché. Nous sommes libres, délivrés de la Puissance du péché et du Malin.

4) La fête de Shavouot (la Pentecôte) : Après avoir compter chaque jour 49 "OMER" après la fête de Pessah, c'est lors de cette fête, 50 jours après Pessah donc, que nous pouvons être remplis de l'Esprit-Saint et dans la plénitude de la force divine.  (Lévitique 23:15-22). Cet Esprit Saint, Précieux, remplit cette Torah qui est descendue vers nous de la Montagne.

5) La fête des SHOFARIM (Trompettes) : comme les hébreux, nous sonnons de la trompette comme "témoins" et la faisons retentir dans notre vie. (Lévitique 23:23-25) C'est là que Yeshoua nous envoie comme disciples prêcher la bonne nouvelle à toute la création en baptisant au nom du Père, du Fils et de l'Esprit.

6) La fête de Yom Kippour (Grand Pardon)  où nous sommes capables de nous repentir et de nous humilier afin que le Seigneur " pose ses pieds " dans nos cœurs et y installe son règne. (Lévitique 23:26-32) C'est un moment où nous souvenons d'où le Seigneur nous a retiré de la boue du péché. Nous ne devons jamais oublier que nous lui sommes redevables de cette grande délivrance.

7) La fête de SOUCCOT (des Tabernacles) : une vie de joie et de paix, apportant la bénédiction et la grâce Divine partout où le Seigneur nous place comme "Témoin " pour faire respirer autour de nous "le parfum du Messie " ! "Nous sommes en effet pour Dieu, la bonne odeur du Messie parmi ceux qui sont sauvés et parmi ceux qui périssent... odeur de vie donnant la vie!..." (2 Corinth. 2: 15 à 16). (Lévitique 23:33-43). Ce salut immense nous comble de bonheur. AMEN !


Ces 7 fêtes sont les fêtes que l'Éternel a ordonné "à perpétuité" pour toutes les nations. 

D'autres fêtes juives célèbrent la victoire de la lumière sur les ténèbres :


- la victoire sur l'ennemi (Antiochus Epiphane) qui a voulu détruire spirituellement le peuple    juif (Hannoucah, Yom Hashoah),

- la victoire sur l'ennemi (Haman) qui a voulu détruire physiquement les juifs (Pourim, l'Islam).

- la victoire sur l'ennemi (Hérode, Pharaon) qui a voulu éliminer le Fils de Dieu (lors du massacre des innocents ou encore lors du massacre des enfants juifs en Egypte. 


Et l'on n'oublie certainement pas la fête hebdomadaire : le SHABBAT, le samedi où nous nous reposons de toutes nos oeuvres afin d'adorer Dieu en Justice et en Vérité. C'est alors une véritable fête où nous nous réjouissons dès le vendredi soir déjà au coucher du soleil (erev shabbat) dans la grâce de Dieu où nous allumons les 2 bougies du shabbat ouvrant ainsi solennellement ce temps de repos instauré par Dieu. C'est là aussi que nous rompons le pain et partageons le vin (à ne pas confondre avec la sainte cène une fois l'an à Pessah). 

D'autres fêtes moins importantes mais symboliques comme Tou Bishvat la fête des arbres, qui célèbre l'accomplissement des prophéties quant au retour du peuple juif dans sa terre. 

La deuxième raison


Noël représente l'anniversaire de la naissance du corps dans lequel Dieu a incarné son Fils Unique l'Éternel le Dieu Vivant. Cet événement n'est certes pas un jour à mépriser, que du contraire
.

Quand Yeshoua HaMashiah est né ?

Le Fils de Dieu n'est jamais né au mois de décembre.

Il n'est jamais né au mois de novembre.

Il n'est jamais né au mois d'octobre

Il n'est jamais né au mois de septembre.../...


Le Fils de Dieu est Éternel : Il n'est jamais né car Il n'a ni commencement ni fin. Il est avant toutes choses. Toutes choses ont été créées par Lui et pour Lui. Rien de ce qui a été créé n'a été créé sans Lui.  "Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. 16  Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. 17  Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. 18  Il est la tête du corps de la kehila; il est le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin d’être en tout le premier." (Colossiens 1:15)


Si Yeshoua HaMashiah est bien né dans le sein de Myriam "sa mère" par l'action miraculeuse de la Rouah Hakodesh (l'Esprit Saint), sans l'intervention d'aucun humain, ce qui compte pour Dieu et ce qui doit avoir de la valeur inestimable pour nous : c'est sa mort et sa résurrection à Pessah.
(Paques)


Dieu a voulu que son Fils paie le prix de notre rachat de la condamnation.

N'oublions pas dans tout cela de préciser que Yeshoua est Dieu Éternel.

N'oublions pas dans tout cela de préciser que le Père est Dieu Éternel. 

N'oublions pas dans tout cela de préciser que l'Esprit Saint est Dieu Éternel.


Et n'oublions pas finalement dans tout cela de préciser que Dieu est EHAD = "UN" (Une unité composée - les 3 inséparables).


Soyez libres de célébrer les 7 fêtes de l'Eternel, la fête de Hannoucah et Pourim.

Après cela s'il vous reste encore du temps, si vous avez accompli EXACTEMENT tout ce que Dieu vous a commandé, alors, oui, célébrez Noël même si Dieu ne vous l'a jamais demandé.

 

Si vous célébrez les anniversaires des uns des autres, célébrez alors l'anniversaire du Fils de Dieu mais que cela se fasse pour l'évangélisation de vos familles.

Et quel arbre allez-vous placer dans votre demeure le 25 décembre comme décoration sous laquelle vous mettrez vos cadeaux pour les enfants et vous-mêmes? 


Pourquoi ne pas placer plutôt au milieu de votre salon le Chandelier à 7 branches, la Menorah et les 7 lampes qui symbolisent votre Messie, votre Sauveur et Seigneur et aussi la hanoukia à 9 branches symbolisant le miracle de la Lumière sur les ténèbres ?


Que donc chacun fasse selon son coeur, selon la liberté dans l'Esprit sans oublier toutefois d'obéir D'ABORD à Dieu en célébrant les 7 fêtes dans l'année et le shabbat hebdomadaire le 7ème jour de la semaine.


AMEN. 

Jacques 

Beth Yeshoua 

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 09:00

 

 

Georges & Reine Chouraqui

Georges & Reine Chouraqui

 

 

Un nouveau jeune Rabbin et sa femme nouvellement affecté à leur premier ministère qui est de rouvrir une Synagogue

 

dans la banlieue de Brooklyn sont arrivés début octobre tout excités au sujet de leurs opportunités. Quand ils ont vu leur Synagogue,

 

elle était très délabrée et nécessitait beaucoup de travail.
Ils se sont fixé un objectif, d’avoir tout fait pour l’allumage de la Première Bougie à l’occasion de Hanoucca.

 

Ils ont travaillé dur, réparé les bancs, plâtré les parois, peint les murs, etc. et le 22 Novembre, ils étaient en avance sur leur planning et venaient juste de finir.
Le 30 Novembre, la terrible tempête a duré deux jours. L’orage a ravagé la région.
Le 2 Décembre, le Jeune Rabbin se dirigea vers la Synagogue.
Son coeur se serra quant il vit que le toit s’était envolé provoquant un grand trou dans le mur fond de la synagogue,

 

juste à coté du meuble contenant les Sephers Thora.

 

Le jeune Rabbin nettoya le désordre sur le plancher et ne sachant quoi faire d’autre décida d’annuler la Soirée de Hanoucca.
Il se dirigea vers sa maison.
Sur le chemin, il remarqua que les entreprises locales avaient ouvert une sorte de marché aux puces de la charité et il s’arrêta.

 

Il vit une belle nappe, couleur ivoire dont le travail était exquis, belle couleur et une Maguen de David brodée dans le centre.

 

C’était juste la taille pour fermer le trou dans le fond de la Synagogue.

 


Il l’acheta et retourna vers la Synagogue.

 

Pendant ce temps, il avait commencé à neiger.
Et une vieille femme venant dans le sens opposé essayait de rattraper le bus qu’elle manqua.
Le Rabbin lui proposa alors de venir attendre le prochain bus dans la Synagogue afin de pouvoir se réchauffer.
Elle s’assit sur un banc et ne fit pas attention au Rabbin qui attrapa une échelle, un cintre, etc., pour mettre la nappe comme une tapisserie murale.

 

Le Rabbin pouvait à peine y croire quand il regarda comment c’était beau. Elle couvrait entièrement la zone de problème.
Puis il remarqua la femme marchant dans le centre de l’allée. Son visage était devenu comme une feuille. « Rabbi » dit-elle : « Où avez-vous eu cette nappe ? »
Le Rabbin lui expliqua et la femme lui demanda de vérifier le coin inférieur droit si les initiales RGC avaient été tricotées.

 

C’était ses initiales et elle avait fait la nappe 35 ans avant en Autriche.

 

La femme pouvait à peine y croire quand le Rabbin lui raconta comment il avait obtenu la nappe.

 

La femme expliqua qu’avant la guerre elle et son mari vivaient à l’aise en Autriche.

 

Quand les Nazis arrivèrent, elle fut forcée de partir, son mari devait la suivre la semaine d’après.

 

Mais Il fut capturé et mis dans un train ,un convoi à destination d’Auschwitz…. et plus jamais elle ne revit son mari ou leur maison.

 

Le Rabbin voulut lui remettre sa nappe mais elle demanda au Rabbin de la garder pour la Synagogue.

 

Le Rabbin insista pour la reconduire à la maison, c’était le moins qu’il pouvait faire.
Elle vivait de l’autre coté de la ville et venait à Brooklyn tous les jours pour son travail de femme de ménage.

 

Quel excellent service ils ont eu pour la Soirée de Hanoucca.

 


La Synagogue était presque pleine, la musique et les esprits étaient formidables.
A la fin du service, le Rabbin et sa femme saluèrent tout le monde à la porte et beaucoup promirent de revenir.

 

Un homme plus âgé restait assis et regardait; Le Rabbin se demandait pourquoi il ne partait pas.

 

L’homme lui demanda où il avait obtenu la nappe sur la paroi avant, car elle était identique à une nappe que sa femme avait faite il y a longtemps de cela

 

lorsqu’ils vivaient en Autriche avant la guerre et la Shoah. Comment pourrait-il y avoir deux nappes se ressemblant autant?

 

Il dit au Rabbin comment avec l’arrivée des nazis,et des déportations sa femme fut forcée de fuir pour sa sécurité et qu’il était censé la suivre mais qu’il fut arrêté

 

et mis en prison. Il n’a jamais plus revu sa femme ou son domicile depuis 35 années.
Le Rabbin lui demanda s’il lui permettait de l’emmener faire un petit tour.

 


Il le conduisit à Staten Island à la maison même où le Rabbin avait reconduit la femme trois jours plus tôt.
Il aida l’homme à monter les trois marches de l’escalier de l’appartement de la femme, frappa à la porte et là devant ces retrouvailles

 

Le rabbin vécut la plus grande Fête de Hanoucca qu’il n’avait jamais imaginé.

 

Histoire vraie – présentée par le Rabbin Mochè Reid qui dit que Dieu agit de façon mystérieuse.
J’ai demandé a Hachem de vous bénir comme je l’ai prié pour vous aujourd’hui, pour vous guider et vous protéger lorsque vous allez le long de votre chemin.
Son amour est toujours avec vous. Ses promesses sont vraies, et quand nous lui donnons tous nos soins nous savons qu’il va nous voir à travers.

 

Lorsque la route sur laquelle vous voyagiez semble difficile, rappelez-vous que je suis ici, priez et D-ieu fera le reste.
Faites circuler cette information à ceux que vous voulez que Hachem bénisse et souvenez-vous de le renvoyer à celui qui a demandé à D-ieu

 

de vous bénir d’abord.

 

Quand il ne reste plus rien, vous découvrez que Dieu est tout ce qu’il faut.
Prenez 60 secondes et envoyer ce message! Il vous suffit tout simplement de dire la petite prière suivante pour la personne qui vous a envoyé ce message.

 

Hachem, bénissez tous mes amis et ma famille dans tous ce dont ils ont besoin !
Que leur vie soit pleine de ta paix, prospérité et puissance qu’ils cherchent à avoir une relation plus étroite avec toi.

 

 Source  : http://www.terredisrael.com/infos/?p=58869

 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 09:00
 
99
 
 
Partager cet article
Repost0
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 08:00

securedownload3.jpg

 

Sa Première Soukkah ? Comment faire ?

Si vous avez des enfants, c'est l'occasion rêvée

pour les faire participer à cette immense joie !

Ils seront ravis d'entrer dans ce défi....et leur immagination n'a pas de limite !
C'est toute la famille qui participe à cette convocation solennelle ..


La Fête de Soukkoth-Huttes tombera cette année du 8 Octobre au 15 Octobre 2014.

Je m'y prend à l'avance ici pour permettre à ceux pour qui cela sera une première fois pour eux de construire leur soukkah de le faire tranquillement en préparant bien les choses, afin qu'ils puissent eux aussi obéir au Commandement d'Elohim dans la Torah qui
nous dit ceci :

Torah-Lévitique 23:34-36 (Septante)
Parle aux fils d'Israël, et dis-leur : Le quinzième jour de ce septième mois, c'est la solennité des huttes ; elle durera sept jours consacrés à YHWH.
Le premier jour sera saint et solennel ; vous ne ferez aucune oeuvre servile.
Pendant sept jours, vous offrirez des holocaustes à YHWH, et le huitième jour sera parmi vous saint et solennel, et vous offrirez des holocaustes à YHWH, c'est la fin, vous ne ferez aucune oeuvre servile.

Torah-Lévitique 23:39-43 (Septante)
Ainsi, à commencer par le quinzième jour de ce septième mois, lorsque vous aurez recueilli tous les produits de la terre, vous célèbrerez, pendant sept jours, la fête de YHWH ; le premier jour, il y aura repos ; le huitième jour, repos.
Et, le premier jour, vous prendrez des plus beaux fruits de vos arbres, des palmes de palmier, des rameaux d'arbres touffus, des branches de saule et des branches du gattilier qui borde les torrents, pour vous réjouir, devant YHWH votre Elohim, ces sept jours de l'année. C'est une loi perpétuelle en toutes vos génerations; le septième mois vous célèbrerez cette fête. Pendant sept jours vous demeurerez sous des huttes ; tout enfant d'Israël demeurera sous la hutte afin que vos descendants sachent que J'ai fait demeurer sous des huttes les fils d'lsraël, lorsque Je les ai tirés de la terre d'Egypte: Je suis YHWH votre Elohim.


Construire sa première Soukkah paraît toujours un défit mais avec l'aide d'Elohim en se préparant avant, c'est possible, voici donc en vidéo un exemple de construction d'une Soukkah pour montrer que cela n'est pas compliqué avec un minimum de volonté et d'intiative.

 

http://youtu.be/SdYLGJqNjSk


Voir cette vidéo complémentaire pour comprendre la Fête de Soukkoth :

 

http://youtu.be/gOCIrMqX610

SOURCE :  http://messianique.forumpro.fr/t4783-video-sa-premiere-soukkah-comment-faire#47766

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 19:13


Roch Hachana,  השנה   ראש signifie

«Tête de l'année » ou «Commencement de l'année »

C'est d'après la Tradition juive, la date anniversaire de la Création, le jour où Adam et 'Hava se sont prosternés devant l'Eternel pour reconnaître Sa toute puissance.
C'est également le jour de la Justice divine où la quantité de pluie et les jugements sont décrétés pour l'année à venir. C'est donc un temps favorable pour implorer la clémence divine et faire Tchouva תשובה ou le retour à D.ieu, la repentance.
Elle se célèbre le premier du mois de Tichri, qui est le septième mois.
Ce septième mois est le mois choisi par D.ieu pour la célébration de trois fêtes : Roch Hachana, Yom Kipour et Soucot. Ce premier Tichri est la date du Nouvel An pour le compte des années, sabbatiques, du Jubilé, et pour la plantation des arbres.
C'est la seule fête où la lune est invisible alors qu'elle est visible aux autres fêtes. Yisra-El est comparée à la lune qui se réjouit lors des fêtes et brille, mais qui s'humilie et disparaît au profit de son Créateur le Jour du Jugement divin.
C'est le jour où nous devons sonner du chofar :

 

Nombres 29:1 Et au septième mois, le premier jour du mois, vous aurez une sainte convocation ; vous ne ferez aucune oeuvre de service ; ce sera pour vous le jour du son éclatant des trompettes.

 

La Fête des Trompettes est un appel pour le peuple de D.ieu à se remémorer l'alliance conclue au Mont Sinaï, à se préparer à la repentance et à la délivrance future qui retentira avec le son du chofar du Machia'h:

 

1 Corinthiens 15:52 en un instant, en un clin d'oeil, à la dernière trompette, car la trompette (chofar) sonnera et les morts seront ressuscités incorruptibles, et nous, nous serons changés.
1 Thessalonic 4:16 Car le Seigneur lui-même, avec un cri de commandement, avec une voix d'archange et avec la trompette (chofar) de Dieu, descendra du ciel ; et les morts dans le Messie ressusciteront premièrement ;

 

Trois sons sont émis par le chofar :  

 

Tekia : son court qui jaillit comme le cri du coeur, Teroua : son plus long et entrecoupé qui sanglote vers Dieu, Tekia gdola : un long son qui symbolise le son du chofar qui sera sonné à la fin de l'exil du peuple d'Israël quand celui-ci sera ramené dans sa terre au temps messianique. Et il arrivera en ce jour-là qu'on sonnera de la grande trompette du grand chofar) ; et ceux qui périssaient dans le pays d'Assyrie, et les exilés du pays d'Egypte, viendront et se prosterneront devant l'Eternel, en la montagne sainte, à Jérusalem. Es. 27 :13
Matthieu 24:31 Et il enverra ses anges avec un grand son de trompette (chofar) ; et ils rassembleront ses élus des quatre vents, depuis l'un des bouts du ciel jusqu'à l'autre bout.

 

La portion de la Torah qui est lue ce jour est le sacrifice de Yits'haq, image prophétique du sacrifice du Machia'h. Le chofar nous rappelle les cornes du bélier qui a remplacé le sacrifice de Yit'shaq.

 

La portion des prophètes lue certaines années est l'histoire de 'Hanna et de Chmuel, la prière de 'Hanna qui vient du fond de son coeur. Yits'haq et Chmuel furent tous deux consacrés à D.ieu.  

 

Pour le Corps du Messie, cette fête est un appel à écouter ce que le D.ieu d'Yisra -El (prince de D.ieu, combattant de D.ieu) veut nous dire concernant les temps à venir et comment Son plan doit s'accomplir à travers Yisra -El. Je fus ravi en esprit au jour du Seigneur, et j'entendis derrière moi une voix forte, comme le son d'une trompette Ap.1 :10
Après cela, je regardai, et voici, une porte était ouverte dans le ciel. La première voix que j'avais entendue, comme le son d'une trompette, et qui me parlait, dit: Monte ici, et je te ferai voir ce qui doit arriver dans la suite. Ap 4 :1

 

C'est un temps de repentance et d'écoute. Le Seigneur nous appelle à être à l'écoute de Son coeur et à discerner les temps dans lesquels nous sommes. Le son du chofar pour le retour des exilés de Sion va bientôt sonner, à nous de nous tenir prêts pour avoir une part dans le plan divin. Il est temps de se réveiller et de prendre position en tant que corps du Machia'h pour être aux côtés de Son peuple dans ces temps de persécution et intercéder pour la révélation de Yéshoua afin que le sacrifice de Yit'haq prenne toute sa signification messianique dans le coeur du peuple d'Israël !  

 

Célébration de la fête :  

 

  • Faire ou se procurer deux « 'halot », deux pains briochés. Certains font des pains en forme de couronne pour rappeler la royauté de D.ieu  
  • Deux bougies comme pour le Shabbat  
  • Tout sur le Seder de Roch Hachana
  • Une pomme coupée en tranche que l'on trempera dans du miel. Le miel tient un rôle important pour Roch Hachana. Il représente aussi la grâce.
  • Les enfants peuvent préparer un bricolage en collant un petit gobelet en plastique au centre d'une assiette en plastique. Faire écrire « Bonne année, chana tova » et mettre du miel dans le verre pour tremper la pomme.
  • Préparer des mets sucrés de préférence pour rappeler la douceur de l'année à venir.  
  • On peut aussi préparer des plats à base de lentilles ou de graines diverses pour symboliser l'abondance des bénédictions promises.
  • Se procurer une tête de poisson ou d'agneau pour symboliser que nous sommes la tête et non la queue.
  • Faire une belle table.  

 

Prière:

  • Commencer par la bénédiction sur le vin, kiddouch (sanctifié), puis sur le pain, motsi (tiré, sorti de) «Béni sois-tu, Eternel, notre D.ieu, Roi du monde, qui a créé le fuit de la vigne »
    « Béni sois-tu, Eternel, notre D.ieu, Roi du monde, qui a tiré le pain de la terre »
  • Puis tremper un morceau de pomme dans le miel et en donner à chaque invité en se souhaitant une année douce et sanctifiée dans Sa présence.  
  • Se réjouir autour du repas avec des invités. Les fêtes sont une occasion voulue par D.ieu et bénie pour se réunir dans Sa présence.  

Nous vous souhaitons une excellente Fête des Trompettes

en attendant le Jour du rassemblement des exilés

au son du grand chofar!

'Hag Samea'h Bonne Fête! 

Source : www.soukkatdavid.net

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 08:00

 

Que l'Eternel, le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob,
vous accorde sa grâce et sa bénédiction en cette nouvelle année
par le nom de Yéchoua' son Messie.

 

 

SHANA  TOVA  5775
BONNE ANNEE 2015
NOUVEL AN CIVIL ISRAELITE 
 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 10:00

 




LA NOUVELLE ANNEE EST UNE ANNEE DE RELACHE
selon le commandement de la Thora

« Pendant six années, tu ensemenceras la terre, et tu en recueilleras le produit. 

Mais la septième, tu lui donneras du relâche et tu la laisseras en repos ;
les pauvres de ton peuple en jouiront,

et les bêtes des champs mangeront ce qui restera.
Tu feras de même pour ta vigne et pour tes oliviers. »

Ex 23:10-11



Partager cet article
Repost0