Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Description

  • : "L'Eternel D.ieu des Armées est mon Appui" Esaie 40:2
  • : GOSPEL HEBREU FRANCAIS ART ET MUSIQUE ACTUALITES FOI ARTISTE
  • Contact

Profil

  • Deborah
  • Une passion, l'amour de la musique qui exprime notre confession de foi? MAIS aussi donner le meilleur de nous-mm à tous ceux qui ont besoin d'amour, de le recevoir en le découvrant au travers de la louange au Grand D.ieu d'Israël et du monde entie
  • Une passion, l'amour de la musique qui exprime notre confession de foi? MAIS aussi donner le meilleur de nous-mm à tous ceux qui ont besoin d'amour, de le recevoir en le découvrant au travers de la louange au Grand D.ieu d'Israël et du monde entie

CHOISSISSEZ VOTRE LANGUE

    

Si vous avez aimé, cliquez ici


 

Recherche

Archives

L' ART DE LA PLUME



"On ne voit bien qu'avec le coeur,
l'essensiel est invisible aux yeux.."
St Exupéry

5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 10:03
LA LIBERTE

LA LIBERTE

Née en 1933, Francine Christophe a été déportée avec sa mère au camp de concentration de Bergen-Belsen en 1944. Libérée l'année suivante, elle n'a eu de cesse depuis de partager son expérience et ses souvenirs, notamment auprès des générations suivantes.

Un récit très émouvant à écouter jusqu'au bout !

Quand D.ieu décide que votre destin est de vivre, RIEN NE PEUT EMPECHER CELA...

C'est la leçon que je reçois de ce témoignage bouleversant.

Bonne journée à tous

Déborah

FRANCINE CHRISTOPHE

UN MORCEAU DE CHOCOLAT POUR CONTINUER DE VIVRE !

UN MORCEAU DE CHOCOLAT POUR CONTINUER DE VIVRE !

Source photo

http://fr.123rf.com/search.php?word=chocolat&start=200&searchopts=&itemsperpage=100&sti=lj66uyy0ran7ujqdya|

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 11:05
william TINDALE

william TINDALE

N’aie donc pas honte de rendre témoignage... Mais souffre avec moi pour l’Evangile, comptant sur la puissance de Dieu...”
2 Timothée 1.8

William Tyndale est connu comme le premier traducteur de la Bible en anglais courant. Théologien doué d’un talent peu commun pour les langues (il parlait si bien 8 langues, dont le grec et l’hébreu, que beaucoup se demandaient laquelle était sa langue maternelle !), mais traité d’hérétique, il quitta l’Angleterre, pour continuer son travail de traduction de la Bible, rejoignit Martin Luther et travailla un temps à ses côtés.

Trahi par l’un de ses amis, il fut arrêté par des hommes de main du roi Henry VIII et condamné à mort à l’issue d’un procès à peu près aussi équitable que le procès de son maître, le Seigneur Jésus ! Il fut étranglé avant d’être brûlé sur un bûcher à Vilvoorde en Belgique.

Pendant son emprisonnement précédant son exécution Tyndale poursuivit ses études, avec la même détermination que Paul en prison à Rome (Lisez 2 Timothée 4.13). Il décrit ainsi ses conditions de détention : “Je souffre gravement du froid, et je suis affecté par une bronchite aigüe, aggravée par l’humidité de mon cachot. J'aurais besoin d'un habit plus chaud, car celui que je possède est très mince. Il me faudrait un pardessus plus épais. Je sollicite aussi de votre part la permission d'avoir une lampe le soir, car il m'est fastidieux de m'asseoir seul dans les ténèbres pendant les longues veilles de l'hiver. Mais ce que je vous demande pardessus tout, c'est une Bible hébraïque et un dictionnaire hébreu, afin que je puisse passer mon temps à étudier.”

Ayant obtenu la Bible, il continua son travail jusqu’à son dernier jour. On raconte que ses dernières paroles furent : “Seigneur, daigne ouvrir les yeux du roi d'Angleterre !” Cette ultime prière fut exaucée deux ans plus tard. Recueillant sa traduction faite en prison, les amis de Tyndale la complètèrent et la firent imprimer. Comme il aurait été beaucoup trop dangereux d'indiquer le nom du traducteur sur la page de garde cette édition fut désignée comme la “Bible de Matthieu” d’après le prénom de l'imprimeur.

En 1538, un exemplaire en fut remis au roi Henri VIII. Bouleversé par la beauté du texte et la profondeur de son message, le monarque décréta que cette Bible devait être lue “dans toutes les paroisses d'Angleterre”. Ce que beaucoup ignorent encore aujourd’hui c’est que 90% de la célèbre King James (version du Roi James), encore très répandue dans les milieux anglo-saxons, est en fait la traduction de William Tyndale ! Cet érudit était avant tout un croyant qui n’avait jamais eu honte de porter témoignage de sa foi et qui accepta de souffrir pour l’Evangile jusqu’au martyre !

 

Source  : http://saparole.com/

William TINDALE

William TINDALE

Je suis émerveillée par la puissance de D.ieu pour susciter de tels hommes aussi consacrés, qui ont souffert à cause de leur détermination, de leur foi, et qui nous ont laissé ce trésor inestimable, LA PAROLE DE D.IEU.

Il faut dire que la traduction de la version KING JAMES est une des meilleures.

Quel travail de fourmi, on a apprendre d'une telle consécration au travers de la souffrance !

 

Déborah

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 19:19

rabbin

Un rabbin du douzième siècle avait prédit l’avenir d’Israël. Aujourd'hui, ses prophéties concernant le retour du Messie sont étudiées.

 

Publié le 14/11/2012. (1)

 

JERUSALEM - Judah Ben Samuel était un rabbin allemand légendaire et prolifique du douzième siècle qui a fait des prédictions étonnantes et précises concernant l’avenir de Jérusalem et d’Israël qui se sont réalisées.

Judah Ben Samuel, également connu sous le nom de Judah he-Hassid (Judah le Pieux), a vécu et travaillé de la fin du douzième siècle jusqu’au début du treizième siècle, à Regensburg (Ratisbonne), et il a été l’auteur d’un certain nombre de livres en langue allemande. (2)

Ludwig Schneider, du magazine Israel Today (3), a traduit certains de ses travaux en anglais au cours de ces dernières années ; notamment : « Le Livre du Pieux - Sefer Hassidim » et le « Livre des calculs - Sefer Gematriyot ».

Suite aux croisades chrétiennes en Terre Sainte, entre 1096 et 1270, une correspondance régulière s’est développée entre les Juifs de Terre Sainte et les Chrétiens d'Occident. Ainsi, par exemple, les rabbins de Worms et de Regensburg en Allemagne savaient que les Ayyoubides de Saladin avaient gouverné la Terre Sainte depuis 1187.

A cette époque, Judah Ben Samuel publia les résultats de ses calculs bibliques (Gematria) et ses observations astrologiques qu'il résuma comme suit :

 

«Quand les Ottomans (Turcs) - qui étaient déjà une puissance non négligeable sur le Bosphore à l’époque de Judah Ben Samuel - conquerront Jérusalem, ils régneront sur Jérusalem pendant huit jubilés. Ensuite, Jérusalem deviendra une terre interdite pendant un jubilé, puis, pendant le neuvième jubilé, la ville sera à nouveau en possession de la nation juive, ce qui signifierait le début de la fin des temps messianiques. »

 

Un jubilé, c'est 50 ans (Lévitique 25). C'est la cinquantième année après sept fois sept ans, (4) l’année où chaque personne doit reprendre possession de sa terre. Les calculs de Judah Ben Samuel étaient purement théoriques ; il n’y avait absolument aucun signe de leurs accomplissements à cette époque-là. Lui-même n’était pas en mesure de voir leurs accomplissements, parce que ce n’est que 300 ans après sa mort que la première de ses prédictions devait seulement se réaliser.

 

Les Mamelouks, qui ont régné sur Jérusalem depuis l'an 1250, ont été conquis en 1517 par les Turcs Ottomans. Les Ottomans y ont régné pendant huit jubilés (8 x 50 = 400 ans), ce qui veut dire qu’ils ont régné à Jérusalem pendant 400 ans. Exactement 400 ans plus tard, en 1917, les Turcs Ottomans ont été conquis par les Britanniques. La Société des Nations a confié le mandat de la Terre Sainte et de Jérusalem aux Britanniques. Ainsi, dès 1917, et en vertu du droit international, Jérusalem fut une terre interdite (no man’s land)

 

Puis, quand Israël s’est emparé de Jérusalem lors de la guerre des Six Jours en 1967, exactement un jubilé (50 ans) après 1917, Jérusalem est redevenue à nouveau la propriété des Juifs Israéliens. Ainsi, selon les prophéties de Judah Ben Samuel, la Fin des Temps messianiques commença.

 

De nombreux chercheurs ont étudié les écrits de Judah Ben Samuel et s'y sont référés pour faire l'effort de comprendre comment il avait atteint ses conclusions. Parmi ceux qui se référaient à Judah Ben Samuel, il y avait le Rabbi Isaac Ben Salomon Louria, un mystique traitant avec le monde messianique (Jérusalem, 1531-1572, Safed) ; Joseph Salomon Delmegido (1591 Candia – 1655 Prague), un mathématicien et astronome (« Mazref le-Chochma ») ; Azoulai I (1724-1806), un bibliographe célèbre ; Samuel David Luzzatto (1800-1865), un érudit de la Bible; l’historien Heinrich Graetz (1817-1891) ; et l’érudit de la Torah Jacob Epstein (1925-1993).

Le secret par lequel Judah le Pieux est arrivé à de telles prédictions si précises relève moins de calculs concrets, qu’au fait d'avoir consacré sa vie à Dieu. Ses élèves, le Rabbin Isaac ben Moïse (Vienne), le Rabbin Baruch ben Samuel (Mayence) et le Rabbin Simcha (Speyer), attestent que Judah Ben Samuel était un modèle d’abstinence, d’abnégation et qu'il attendait avec un ardent désir la venue du Messie.

Judah Ben Samuel était souvent appelé « Lumière d’Israël ». Même les évêques venaient lui demander conseil. Si quelqu’un lui demandait d’où provenait sa sagesse, il répondait :

 

«Le prophète Élie, qui va précéder le Messie, m’est apparu et m’a révélé beaucoup de choses et a souligné que la condition préalable pour une réponse à la prière, c’est qu’elle soit alimentée par l’enthousiasme, la joie de la grandeur et de la sainteté de Dieu. ».

 

Voici pour résumer ces prédictions étonnantes : en l’an 1217, ce rabbin érudit et pieux a prophétisé que les Turcs Ottomans régneraient sur la ville sainte de Jérusalem pendant huit jubilés. Maintenant, gardez à l’esprit qu’il a fait cette prédiction 300 ans avant que les Turcs Ottomans prennent le contrôle de Jérusalem en 1517. En effet, si vraiment 1217 et 1517 allaient être des années jubilaires comme le croyait Judah Ben Samuel, alors sa prophétie était tout à fait exacte, car exactement 400 ans après que les Turcs aient pris le contrôle de Jérusalem, ils furent chassés de la ville et de la terre sainte en 1917 par les forces alliées sous le commandement du général George Allenby, pendant Hanouccah d'ailleurs.

Mais, cela devient encore plus intéressant.

Le rabbin a aussi prophétisé que pendant le neuvième jubilé, Jérusalem serait une « terre interdite » (no man’s land). C’est exactement ce qui s’est passé de 1917 à 1967, en raison du fait que la Terre Sainte a été placée sous mandat britannique en 1917 par la Société des Nations et, littéralement « n’appartenait » à aucune nation.

Même après la guerre d’indépendance d’Israël en 1948-49, Jérusalem était encore divisée par une bande de terre passant pratiquement au cœur de la ville, avec la Jordanie contrôlant la partie orientale de la ville, et Israël contrôlant la partie occidentale. Cette bande de terre était considérée et même appelée « no-man land », à la fois par les Israéliens et les Jordaniens.

Il a fallu attendre la guerre des Six Jours de 1967, quand la totalité de la Cisjordanie en Terre Sainte fut conquise par l’armée israélienne, pour que la totalité de la ville de Jérusalem retourne entre les mains d’Israël. Donc, une fois de plus, une prophétie faite par un rabbin, 750 années auparavant, a été accomplie à la lettre.

Ce serait certainement significatif si les années 1917 et 1967 avaient été des années jubilaires, compte tenu de ce qui s’est passé à Jérusalem pendant ces années. Mais, ça devient même encore plus intéressant, parce que Judah Ben Samuel a aussi prophétisé que Jérusalem serait sous le contrôle des Juifs pendant le dixième jubilé et que «la fin des temps » messianique allait commencer. S’il a raison, le dixième jubilé a commencé en 1967 et s’achèvera en 2017.

« La Bible doit être notre norme pour les prophéties et l’interprétation des événements prophétiques », a déclaré Joseph Farah, rédacteur en chef et fondateur de WorldNetDaily, après avoir pris connaissance des prédictions de Judah Ben Samuel dans Israel Today.

« Mais, on ne peut ignorer ce que ce rabbin du douzième siècle a dit et écrit. Cela est bien documenté. Et j’applaudis Israel Today pour l'avoir apporté à la lumière. Les implications de ces prédictions sont stupéfiantes, c’est le moins que l’on puisse dire. » (Traduction: Jacq. Mengal).

 

Tableau des dix jubilés prophétisés

 

tablo-des-dix-jubiles.jpg


Commentaires

 

Certains lecteurs pourraient s'étonner de la publication de cet article décrivant les révélations d'un rabbin du Moyen-Age, puisque le monde "chrétien" considère en général le don de prophétie comme l'apanage de ceux qui appartiennent à la Nouvelle alliance.

 

Mes amis, sachez que cette idée est tout à fait érronée. En fait, elle nous vient de la fausse théologie dite du "Remplacement" qui prétend que l'Eglise a pris la place d'Israël dans l'élection et les promesses divines.

 

Le peuple juif n'a jamais été rejeté ! Même si pour un temps il n'a pas reconnu son Messie qui est venu en la personne de Yéchoua Ben David (Jésus-Christ).

 

"Je demande donc: Dieu aurait-il rejeté son peuple ? Certainement pas ! Car je suis moi-même Israélite, descendant d'Abraham, membre de la tribu de Benjamin. Dieu n'a pas rejeté son peuple, qu'il s'est choisi d'avance." (Rom. 11: 1-2).

 

Ce rabbin (Judah Ben Samuel) ne croyait probablement pas que Yéchoua était le Messie attendu. Et en formulant ses prédictions, il ne savait probablement pas que c'est le même Messie qui reviendra aux derniers jours. Malgré cela, cet homme était certainement très intégre, droit et animé d'un amour ardent pour la recherche de la vérité et de la compréhension des Ecritures.

 

Ses prières et son comportement exemplaire durant sa vie auraient-ils été sans réponses ? Sincèrement, j'en doute ! Car, en lisant le résultat de ses recherches, on ne peut être qu'impressionné par la précision et l'exactitude de ses prédictions déjà réalisées.

 

Remarquons tout de même que si nous sommes bien aux temps de la fin - et peut-être depuis 1967 comme le disait le rabbin - 2017 ne peut pas représenter l'année du retour du Messie, puisque nous savons, par d'autres prophéties, qu'une dernière période de 7 ans (la 70e semaine de Daniel) doit avoir lieu avant le retour de notre Seigneur et Messie.

 

"Pendant la dernière période de sept ans, il imposera de dures obligations à un grand nombre de gens ..." (Dan. 9: 27).

 

Par conséquent, il est possible que cette année 2017 soit le début de cette 70e semaine de Daniel et représente ce que la Bible appelle "les derniers jours". Cette période de temps représentera vraisemblablement la dernière phase des prédictions de Judah Ben Samuel.

 

Je voudrais aussi préciser que nous avons perdu le repère permettant de calculer précisément les années de Jubilés (Lévitique 25). Certains pensent - et j'en avait parlé dans l'article intitulé "L'année de relâche et le Jubilé" - que la prochaine année de relâche, qui tombe tous les sept ans, sera 2015 ... Mais il s'agit bien ici d'une supposition, car à la lecture des prédictions de Judah Ben Samuel, il semblerait que la prochaine année du Jubilé tombe en 2017. Que représentera alors vraiment cette année 2017 ? ...

 

"Ne vous endormez pas, priez en tout temps, afin que vous ayez la force d'échapper à tout ce qui doit arriver et de vous présenter debout devant le Fils de l'homme." (Luc 21: 36).

 

Notes:

 

1) Source: http://www.wnd.com/2012/11/12th-century-rabbi-predicted-israels-future/

 

2) Rabbin Judah ben Samuel de Regensburg (1140-1217), lien:

 

http://en.wikipedia.org/wiki/Judah_ben_Samuel_of_Regensburg

 

3) Lien du magazine:Israel Today magazine

 

4) Pour être précis, l'année du Jubilé a lieu la cinquantième année, soit après sept cycles de sept ans (7 x 7 ans = 49 ans). L'année du Jubilé succède donc à la septième année sabbatique (Shmita) d'un cycle de 49 ans. Parfois, cette période de 50 ans est appelée improprement « jubilé », mais le Jubilé représente bien la 50e année et non les cinquante ans du cycle complet.

 

Salutations et cordial shalom

 

Jacquy Mengal

 


Partager cet article
Repost0
14 novembre 2014 5 14 /11 /novembre /2014 12:45

 

 

UN VOYAGE EN IMAGES HISTORIQUES SUR LA MUSIQUE DE L'HYMNE ISRAELIEN.

L'ESPOIR FAIT VIVRE.... ET APRES TOUTES CES ANNEES ILS SONT ENCORE LA ....

POUR TEMOIGNER...QUE D. EXISTE...

 

Partager cet article
Repost0
29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 08:00

159


L'année de relâche

 

Dans l'ancien Israël, l'année de relâche, appelée « Chmitta ou Shmita » en hébreu, fut instituée dès l'arrivée des Israélites en terre promise. Cette année sabbatique a lieu tout les sept ans. A cette occasion, l'agriculteur devait laisser ses terres en jachères et le vigneron ne récoltait pas sa vigne. Il n'était donc pas permis de cultiver ni de récolter les légumes, les céréales et les fruits cette année-là.

 

« Pendant six années successives vous pouvez ensemencer vos terres et en récolter les produits ; mais la septième année vous devez laisser le sol complètement en repos. Vos compatriotes pauvres y trouveront de quoi se nourrir, puis les animaux sauvages mangeront le reste. Vous agirez de même avec vos vignes et vos oliviers. » (Exode 23 : 10-11).

 barley jpg


« 
2 ... Quand vous serez entrés dans le pays que je vais vous donner, vous m'honorerez en laissant périodiquement le sol se reposer. 3 Pendant six ans vous pourrez ensemencer vous champs, tailler vos vignes et en récolter les produits, 4 mais la septième année me sera consacrée, ce sera une année de repos complet pour le sol ; 5 vous ne devrez même pas moissonner ce qui aura poussé naturellement depuis l'année précédente ou vendanger les grappes qui auront mûri dans les vignes non soignées, car ce sera une année de repos complet pour le sol. 6 Toutefois vous pourrez consommer ce qui aura poussé naturellement, vous, vos serviteurs et vos servantes, vos ouvriers et les étrangers installés chez vous. 7 Tous ces produits serviront également à nourrir votre bétail et même les bêtes sauvages de votre pays. » (Lév. 25 : 2-7).

 

C'était aussi lors de cette septième année que le serviteur était affranchi et que les dettes étaient acquittées par le créancier.

 

« 1Tous les sept ans, vous accorderez une remise de dettes à vos débiteurs. 2 Voici comment cette règle doit être appliquée : Lorsque l'année de remise de dettes est proclamée en l'honneur du Seigneur, tous ceux qui ont prêté de l'argent à leur prochain doivent renoncer à être remboursés ; ils ne doivent pas contraindre un compatriote, leur prochain, à payer sa dette. » (Deut. 15 : 1-2).

 

« Si l'un de vos compatriotes hébreux, homme ou femme, doit se vendre à vous comme esclave, il vous servira pendant six ans. La septième année, vous lui rendrez sa liberté. » (Deut. 15 : 12).

 

« - Tous les sept ans, l'année de la remise des dettes, vous lirez cette loi à l'occasion de la fête des Huttes. Vous la lirez haute voix à tous les Israélites venus se présenter devant le Seigneur Dieu, dans le lieu qu'il aura choisi. » (Deut. 31 : 10).

 blé


L'année du Jubilé

 

Le Jubilé, « Yovel » en hébreu, est une année sabbatique « extraordinaire » qui a lieu tout les cinquante ans. Cette année était proclamée solennellement lors de la 49ème année, au jour des Expiations (Yom Kippour). Le Jubilé arrive donc après sept cycles de sept ans et succède ainsi à la 49ème année qui est aussi une année sabbatique classique.

 

« 8 Vous laisserez s'écouler sept périodes de sept ans, soit quarante-neuf ans. 9 Ensuite, le dixième jour du septième mois, le grand jour du pardon des péchés, vous ferez retentir dans tout le pays une sonnerie de trompette accompagnée d'acclamations. 10 De cette manière vous déclarerez sainte la cinquantième année, et vous proclamerez la libération pour tous les habitants du pays. Cette année portera le nom de « Jubilé » ... » (Lév. 25 : 8-10).

 

L'an 28 était-il un Jubilé ?

 

Quand le Seigneur Yéchoua débuta son ministère en l'an 27, il fit une déclaration assez explicite dans la synagogue de Nazareth : il prit le livre d'Esaïe et lut le passage du chapitre 61, verset 1 à 2, qui semble bien correspondre à la proclamation du Jubilé faite la 49eme année lors du Jour des Expiations (1) :

 

« L’Esprit du Seigneur est sur moi, il m'a choisi pour apporter le Bonne Nouvelle aux pauvres. Il m'a envoyé pour proclamer la délivrance aux prisonniers et le don de la vue aux aveugles, pour libérer les opprimés, pour annoncer l'année où le Seigneur manifestera sa faveur » (Luc 4 : 18-19).

 

Il y a en effet certains détails dans cette déclaration que l'on retrouve dans la proclamation du Jubilé :

 

« De cette manière vous déclarerez sainte la cinquantième année, et vous proclamerez la libération pour tous les habitants du pays. Cette année portera le nom de « Jubilé » (Lév. 25 : 10),

 

« Lors de l'année du Jubilé, chacun de vous pourra rentrer en possession de ses terres » (Lév. 25 : 13),

 

« Quand un de vos compatriotes tombé dans la misère devra se vendre à vous comme serviteur, ne lui imposez pas une tâche d'esclave, mais traitez-le comme un ouvrier salarié ou un étranger résidant chez vous. Il sera à votre service jusqu'à l'année du Jubilé. A ce moment-là, la liberté lui sera rendue, ainsi qu'à ses enfants, il regagnera sa famille et rentrera en possession de ses terres. » (Lév. 25 : 39-41).

 irrigation

Conséquences du non respect des années sabbatiques

 

Selon les Écritures, il est certain que l'exil des Israélites, puis du peuple juif à travers le monde résulte du non respect des années de relâche et des Jubilés :

 

« Alors,durant toutes les années où vous serez exilés chez vous ennemis, votre pays abandonné jouira d'un temps de repos en compensation des périodes de repos qui n'auront pas été observées. Oui, le sol se reposera pour compenser toutes les périodes de repos que vous ne lui aurez pas accordées, lorsque vous y habitiez. » (Lév. 26 : 34-35).

 

Selon le calendrier juif, 2015 sera une année sabbatique (2), qui est à nouveau respectée (partiellement) en Israël.

Mais, si à l'origine cette ordonnance biblique (de l'année de relâche et du Jubilé) concernait principalement la terre d'Israël, certains croyants ont remarqué que le non respect de cette ordonnance partout dans le monde entraînait souvent des crises financières et économiques récurrentes. Ces problèmes survenant lors des années sabbatiques non respectées sont la conséquence directe de la violation d'une loi divine concernant la remise des dettes, le repos du sol et l'organisation générale du travail.

 

« Ainsi se réalisa la parole que le Seigneur avait prononcée par la bouche du prophète Jérémie : 'Le pays sera abandonné pendant soixante-dix ans, jusqu'à ce que soit achevé son temps de repos, pour compenser les périodes de repos qui n'ont pas été observées' » (II Chron. 36 : 21).

 

Certains ont en effet remarqué que les catastrophes et les crises coïncidaient souvent avec des années de relâche et des Jubilés (non respectés). Ce fut le cas en l'an 70, lors de la destruction de la ville de Jérusalem et de son temple. Puis, plus proche de nous, en 2001, lors du krach financier, et sept ans plus tard, en 2008, lors de la crise des subprimes aux USA.

Devons-nous nous attendre à un autre krach boursier en 2015 ? C'est ce que certains nous annoncent (voir la vidéo).

 

Il est vrai que d'une façon générale, l'infraction aux lois de Dieu provoque la ruine et la malédiction ; d'abord sur le peuple d'Israël et ensuite sur les autres nations où sont disséminés les descendants d'Israël (les Israélites) et ceux de Juda (les Juifs).

 

Notes

 

1. Il est possible que l'année du retour du Seigneur, qui est le « Jour du Seigneur », soit un Jubilé (?).

 

2. D'après le calendrier juif, 2015 correspond à l'année hébraïque 5775. Pour le judaïsme, l'année sabbatique commence le 25 septembre 2014 (Rosh Hachana) et se termine le 13 septembre 2015.


Jacky Mengal


 

Partager cet article
Repost0
19 août 2014 2 19 /08 /août /2014 13:04
 
Blason Israel Blason IsraelShalom Israël
Bandeau Murailles 597x123
19 août 2014   
Quand Israël était envahi...

Logo Shalom
De Jérusalem,
Pasteur Gérald FRUHINSHOLZ



Lorsque l'on regarde l'actualité d'Israël, il ne faut jamais perdre de vue son histoire. N'oublions pas combien Israël fut violemment attaqué par ses voisins arabes ! Dès la proclamation de l'Etat hébreu, cinq armées arabes ont agressé Israël, la "Palestine" d'alors. 

Notons-le, la Palestine était juive... 

Il y a des archives :


 
Amman, 14 mai 1948 (Extraits de l'article du Figaro) : « On déclare dans les milieux dignes de foi que la plupart, pour ne pas dire la totalité des 10.000 hommes composant la Légion arabe, ont franchi le Jourdain et sont entrés en Palestine... Selon les informations du Caire, les armées de cinq pays arabes vont entrer incessamment en Palestine sans qu'une déclaration de guerre soit expressément formulée ».

 

Tel-Aviv, 15 mai 1948 ("Le Soir", de Bruxelles)« Les forces arabes ont attaqué, par terre et par air, le nouvel Etat juif de Palestine et l'ont envahi du nord au sud. Des chasseurs bombardiers de l'armée égyptienne ont bombardé et mitraillé à plusieurs reprises l'aérodrome de Tel-Aviv, capitale provisoire d'Israël. Deux colonnes égyptiennes, comprenant de l'infanterie et de l'artillerie, ont franchi la frontière méridionale de la Palestine, et on annonce la destruction de la colonie d'Al Dangor, que ses habitants n'ont pas voulu rendre... »


 
Gaza, Jérusalem... des ville juives (selon Elie, d'Ashdod)

Les Égyptiens ont débarqué à Gaza, ils en ont chassé 50% de Juifs qui y habitaient et une grande partie des 45% de Chrétiens... 

"Qui est l'envahisseur ? Qui est l'occupant ?..., dit Elie. L'Égypte y a implanté tous les Frères Musulmans qui les dérangeaient en Égypte ; ils ne veulent absolument pas les reprendre. D'ailleurs, ils viennent juste de dissoudre le mouvement des Frères Musulmans en Égypte . Or on sait que le Hamas est issu des Frères Musulmans".

De son côté, dira Elie, "la Jordanie a envahi la Judée, la Samarie, et une partie de Jérusalem où elle a détruit 55 synagogues et en a chassé les Juifs. Qui a été l'envahisseur ? Qui a été l'occupant ?..." La Jordanie ne souhaite pas non plus reprendre les Palestiniens qui ont obtenu un passeport jordanien, car eux-mêmes ont 70% de Palestiniens au sein même de leur pays. A noter que la Jordanie a été créée en 1921 sur les 72% du territoire prévu par le Mandat Britannique, destiné à la création d'un foyer Juif, selon la Conférence de San Rémo de 1920.

 

L'incessant refus des Arabes à toute proposition... (Nuit d'Orient)

L'histoire nous révèle également que les Arabes ont toujours refusé la moindre proposition pour un Etat. Mentionnons les  3 "non" les plus marquants :

  • Le plan de partage de la Palestine voté à l'Onu en novembre 1947 a été refusé par les pays arabes dont 5 armées ont envahi le minuscule territoire d'Israël à l'aube du jour de son indépendance, le 15 mai 1948.
  •  Un "triple non" a été proféré, par la Ligue arabe à Khartoum, en septembre 1967, après la proposition du gouvernement israélien de rendre tous les territoires qui venaient d'être placés sous administration israélienne, après la Guerre de Six jours : "Non à la reconnaissance d'Israël -  Non à la négociation - Non à la conclusion d'une paix avec lui"
  • Un "octuple non" a été proféré par le groupe du Fatah' réuni en une 5ème Convention, appelée "Conseil Révolutionnaire", réunissant à Ramallah en novembre 2010 une centaine de dirigeants palestiniens. 

 

"Il faut beaucoup de foi pour être athée"

Réaliser le déroulement de l'histoire du peuple juif, et ne pas comprendre que Dieu a SA main sur lui et sur sa nation, Israël, est un vrai problème pour les incrédules. Constater la création de l'Etat hébreu, 3 ans après la presque disparition de la communauté juive d'Europe dans la Shoah..., la série incroyable des victoires d'Israël sur tous ses assaillants..., son insolente santé économique, et ses innombrables talents qui font la richesse du monde... 

Il est une dernière preuve de l'existence de D.ieu au travers d'Israël, c'est cette haine implacable à l'encontre d'Israël et du peuple juif, que l'on retrouve aujourd'hui au travers de l'islam radical, et que l'Occident occulte. Israël paye le prix fort au bénéfice de l'humanité, et cela, nul n'a le droit de l'ignorer.

 

« L'Eternel dit à Abram : Va-t-en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai. JE ferai de toi une grande nation, et je te bénirai ; JE rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction. JE bénirai ceux qui te béniront, et JE maudirai ceux qui te maudiront ; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi » - Genèse 12

Partager cet article
Repost0
17 avril 2014 4 17 /04 /avril /2014 08:00




Le Nom de YAhshoua (Jésus-Christ) codé dans La Torah.
Ce code repose sur le système de séquence de lettres équidistantes entre chaque lettre hébraïque de La Torah et des Prophètes. C'est à dire on commence à une lettre puis on compte le même nombre entre chaque lettre.
Le Nom de Yahshoua (Jésus-Christ) apparaît dans des passages qui Le concernent et ces codes révélés sont souvent des phrases sur Yahshoua (Jésus-christ) en rapport avec le passage Biblique dans lequel se trouve le code. Certains de ces codes concernant Yahshoua (Jésus) sont découvert dans le passage plusieurs fois d'affilé avec le même saut de lettres dans le passage correspondant.



 

 


 


Partager cet article
Repost0
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 08:00



LA PAROLE DE D.IEU PARLE D'ELLE MEME...


Partager cet article
Repost0
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 13:00

1946 : La prophétie de Pourim se réalise...



 
Trois mille trois cent ans après la révélation de la Torah sur le Sinaï, nous sommes encore penchés sur les textes, à en chercher et à en découvrir le sens profond. Des événements contemporains peuvent parfois jeter un éclairage nouveau sur certains textes, en montrer le caractère prophétique qui ne peut être du qu'à Celui Qui fait toutes choses...

 
1. La Méguila  
 
Le douzième mois, le mois de Adar, le treizième jour du mois, l'exécution du décret royal venait à échéance. Le jour même où les ennemis des juifs avaient espéré les exterminer, ce fut le contraire qui eut lieu. Les juifs prirent, le dessus sur ceux qui les haïssaient. Ils se rassemblèrent dans leurs villes respectives, sur toute l'étendue des provinces du roi Assuérus, pour s'attaquer à ceux qui avaient programmé leur perte.
Personne ne leur tint tête, car ils inspiraient la terreur à tous les peuples. Tous les préfets des provinces, les satrapes, les gouverneurs, les fonctionnaires du roi, leur prêtèrent main-forte, car la crainte de Mordékhaï s'était emparée d'eux. Mordékhaï était devenu influent dans le palais du roi, et sa renommée se répandait dans toutes les provinces. Les Juifs exercèrent donc des sévices sur tous leurs ennemis, en tuant et détruisant ceux qui les haïssaient. Dans Suse, la capitale, les juifs exterminèrent cinq cents hommes; et en outre, Parchandata et Dalphane, et Aspata et Porata et Adalia et Aridata et Parmachta et Arissaï et Aridaï et Vaïzata, les dix fils de Hamane, fils de Hamdata. Ils furent mis à mort, mais on ne porta pas la main sur le butin.

 
Les noms des fils de Haman

Le jour même, le compte des victimes tombées à Suse, la capitale, fut communiqué au roi.
Celui-ci dit à la reine Esthèr : A Suse, la capitale, les juifs ont tué et exterminé cinq cents hommes ainsi que les dix fils de Hamane. As-tu encore une demande à présenter, elle te sera accordée, un souhait à exprimer, il sera réalisé.
Esther répondit au roi : Si tel est le bon plaisir du roi, qu'il soit permis aux Juifs, dans Suse, de faire demain encore ce qu'ils ont fait aujourd'hui, et que les dix fils de Hamane soient pendus à la potence .
Le roi ordonna de procéder de la sorte : Un édit fit publié à Suse, et on pendit les dix fils de Hamane. Les juifs, présents à Suse, se rassemblèrent donc encore le quatorzième jour du mois de Adar et firent périr à Suse trois cents hommes mais ils ne touchèrent pas au butin. 

 
2. Le procès de Nuremberg  
 
Cette histoire n'est pas sans rappeler un autre Hamane plus récent qui avait le même dessein: l'extermination du peuple juif.
Hitler a bien failli réussir son projet. Il n'a échoué que grâce à la providence divine qui, comme dans la Méguila, était Esthèr c'est-à-dire cachée.
Oui, Hachèm s'est dissimulé pendant cette période à travers les événements naturels de l'Histoire comme dans la Méguilate Esthèr ou son nom n’apparaît jamais. Sa délivrance n'a pas été éclatante aux yeux de tous comme à la sortie d'Égypte, mais dissimulée par le déroulement de l’histoire.
Le procès de Nuremberg Après la fin de la dernière guerre, le 16 octobre 1946, les Alliés ont jugé les criminels nazis, dans un procès historique et mémorable: Le procès de Nuremberg.
Il s'agit d'un procès organisé par les vainqueurs de l'Allemagne nazie, du 20 novembre 1945 au 10 octobre 1946. Le tribunal a été créé à Londres, le 8 août 1945 .


Proces de nuremberg

24 personnalités nazies sont jugées. Ces hommes sont accusés de :
crimes contre la paix, c'est-à-dire d'avoir décidé, préparé, organisé la guerre;
crimes de guerre, c'est-à-dire d'avoir violé les règles de la guerre, en exécutant des prisonniers de guerre, par exemple, en ne respectant pas les Conventions de Genève;
crimes contre l'humanité, c'est-à-dire d'avoir organisé la déportation et le massacre systématique de populations désarmées, en particulier dans les camps de concentration et d'extermination.
Le procès se termina mais le verdict fut différé de nombreuses fois par des appels et des demandes d'amnistie. Finalement le verdict fut prononcé après le Nouvel An juif : Onze condamnations à mort par pendaison (C'était la première fois que des militaires étaient condamnés à la pendaison. Normalement, les coupables auraient du être passés par les armes). Ils auraient dû être onze, mais Göring se suicida quelques heures avant l’exécution de la sentence en avalant du cyanure.
Finalement, ils ne furent donc que dix. Ils furent exécutés le 16 octobre 1946, jour de Hocha'ana Rabba. Pendant quatre vingt dix minutes les condamnés se succédèrent à la potence.


 
Mercredi 16 octobre 1946 = 21 Tichri 5707 : Hocha'ana Rabba

Le jour de la pendaison, des journalistes étaient présents. Le correspondant du NewsWeek a écrit un article détaillé décrivant la scène: Neuf des condamnés ont été à la mort avec fierté.
Quant au dixième, Julius Streicher, il a fallu le traîner de force à la potence.
Le Newsweek, du 28 octobre 1946, rubrique: Affaires Étrangères p.45, rapporte : Seul Julius Streicher s'en alla sans dignité. Il fallut le pousser sur le plancher, les yeux hagards et hurlant Heil Hitler. En montant les marches, il s'écria Et maintenant, je vais à D.
Il regarda fixement les témoins qui étaient en face de la potence et cria
Pourim 1946 !
Au même moment, et dans un bruit sec, la trappe s'entrouvrit sous ses pieds.
Le journaliste a écrit, que Pourim est un Carnaval Juif.





Julius Streicher pendu...

L'événement a aussi été rapporte entre autre par le journal France Soir.
Le Conseil du Contrôle des Alliés a publié les seules photographies officielles prises aux exécutions de Nuremberg. Sur les ordres du Conseil, le lieutenant Edward F.McLaughlin, photographe de l'armée américaine, avait pris une photo de chaque mort étendu dans un simple cercueil de bois dans le gymnase où avaient lieu les exécutions.
Julius Streicher (1885-1946) : Instituteur, puis officier en 1914-1918, violemment antisémite, il rencontre Hitler dès 1921.

Julius Streicher

Il était alors le responsable de l'extrême-droite de Franconie, ce qui contribua à faire de Nuremberg une ville phare du Parti Nazi. Il participe au putsch manqué de Munich en novembre 1923. Il fut le directeur du journal antisémite Der Stürmer de 1923 à 1945. Député au Reichstag en 1933, connu pour ses violences verbales contre les Juifs. Tombé en disgrâce durant la Seconde guerre mondiale. Il est jugé à Nuremberg, ville dont il avait fait un bastion nazi.
 
3. Une prophétie pour notre époque 
 
Il est tout à fait remarquable de constater une anomalie au niveau de la taille de certaines lettres de la Méguila. Trois lettres avec une taille réduite, et une lettre plus grande que les autres.
Toutes ces lettres se trouvent dans l'énumération des noms des dix fils d'Aman qui ont été pendus. (Esther 9:7) :


Anomalies au niveau de la taille de certaines lettres

Dans le nom du premier nous avons le Tav (lettre "t") écrit plus petit;
Dans le nom du septième nous avons le Shine (lettre "ch") écrit plus petit;
Dans le nom du dixième nous avons le Zaïne (lettre "z") écrit plus petit; Vav ("v") écrit plus gros.
A chaque lettre hébraïque correspond une valeur numérique (Guématria)donc un chiffre. Voici la valeur numérique de chacune de ces lettres:
Les petites lettres:
Tav = 400
Shine = 300
Zaine = 7
Total = 400 + 300 + 7 = 707
Le Vav écrit plus grand a pour valeur 6.
Le fait qu'il soit plus grand nous indique qu'il ne fait pas partie du même groupe que les autres lettres. Il ne faut donc pas l'additionner, mais l'utiliser comme la plus grande valeur: il nous indique le sixième millénaire.
Nous obtenons ainsi l'année 707 du sixième millénaire soit l’année 5707
qui est l'année du procès de Nuremberg et correspond à l’année 1946.

Le 21 Tichri 5707, le jour de Hocha'ana Rabba, Julius Streicher, l’un des dix nazis condamnés à mort, hurlait avant de mourir par pendaison : POURIM 1946
A noter que, après Roch Hachana (le jour du jugement) et Kippour (qui offre la possibilité du repentir), Hocha'ana Rabba est le jour du décret d’application du jugement.
Il est donc clair maintenant que la demande d'Esther: "d'agir encore demain selon le décret d'aujourd'hui" n'était pas adressée au roi de Perse A’hachvéroch (Assuérus), mais bien à D..
Ces lettres anormales étaient une indication prophétique du moment ou la demande d'Esthèr (qui a été acceptée) serait réalisée.


Source
Univers Torah
Partager cet article
Repost0
15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 09:00

 

חג פורים שמח !!!
Hag Pourim Sameah !
כשנכנס אדר מרבים בשמחה !!
KE SHE NIKHNASS ADAR MARBIM BESSIMKHA
DES QUE (LE MOIS DE) ADAR COMMENCE ON AUGMENTE LES JOIES !

 

 

purim.gif

 

Des chansons de POURIM !

 

 

 

 

 
 
Esther-and-the-KingPOURIM une fête de la délivrance du peuple juif au temps du Roi Assuérus
Le livre d'Esther, est un des plus beaux livres de la Bible, car il raconte la puissance de D.ieu pour sauver tout un peuple de l'éxtermination  !
 
  
 
 
 
 
 
254-copie-1.jpgLa Reine Esther, va jouer un rôle capital dans cette délivrance !
Lisez cette histoire véridique, elle vous conduira vers le Puissant D.ieu d'Israël et des Nations.
 
 
Je vous propose une réflexion apporté par un professeur, sur ce lien ... Bonne découverte de la signification de la Fête de Pourim !
 
 
 
 
Partager cet article
Repost0