Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Description

  • : "L'Eternel D.ieu des Armées est mon Appui" Esaie 40:2
  • : GOSPEL HEBREU FRANCAIS ART ET MUSIQUE ACTUALITES FOI ARTISTE
  • Contact

Profil

  • Deborah
  • Une passion, l'amour de la musique qui exprime notre confession de foi? MAIS aussi donner le meilleur de nous-mm à tous ceux qui ont besoin d'amour, de le recevoir en le découvrant au travers de la louange au Grand D.ieu d'Israël et du monde entie
  • Une passion, l'amour de la musique qui exprime notre confession de foi? MAIS aussi donner le meilleur de nous-mm à tous ceux qui ont besoin d'amour, de le recevoir en le découvrant au travers de la louange au Grand D.ieu d'Israël et du monde entie

CHOISSISSEZ VOTRE LANGUE

    

Si vous avez aimé, cliquez ici


 

Recherche

Archives

L' ART DE LA PLUME



"On ne voit bien qu'avec le coeur,
l'essensiel est invisible aux yeux.."
St Exupéry

12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 10:54

 

CHARLOTTE-DELBO4.jpgCHARLOTTE DELBO, la bonne ame de Louis Jouvet
par Saskia Shoshana Cohen Tanugi

 

Les éditions les Provinciales publient une des œuvres de Charlotte Delbo pour le théatre, qui fut assistante de Louis Jouvet et rescapée d'Auschwitz, décédée la semaine dernière.

Née en 1913, Charlotte Delbo fait partie, dès l'âge de 19 ans, des Jeunesses communistes.
Elle épouse le jeune journaliste George Dudach en 1934.

Etudiante en philosophie et connaissant la sténo, elle devient alors dès 1937 l'assistante et la secrétaire de Louis Jouvet, travaillant à l'Athénée et notant ses mises en scène et ses directions d'acteur.
En 1940, Louis Jouvet part un temps à la campagne.
Elle lui sert alors de liaison avec le théâtre de l'Athénée.

Le gouvernement de Vichy se mettant en place, Louis Jouvet décide d'emmener toute la troupe en Amérique latine pour une tournée des spectacles de l'Athénée.
Selon certains documents les ambassadeurs de France et d'Allemagne assistaient aux spectacles.
Selon d'autres, c'est pour éviter toute main mise de Vichy que Jouvet décida d'un éloignement géographique de sa troupe.

Dès qu'elle apprend la mort par guillotine d'un de ses compagnons rentrés en résistance, Charlotte Delbo décide de quitter l'Amérique du sud et d'interrompre toute participation à la tournée, de rentrer en France et de se battre contre le régime de Vichy. Elle en fait part au "Maître". Louis Jouvet s'y oppose fermement.
Il refuse de lui rendre son passeport : "tu vas te faire prendre."

CHARLOTTE-DELBO2.jpgTrois mois et demi après son retour, le 2 mars 1942 elle est arrêtée avec son mari pour faits de résistance. George Dudach sera fusillé le 23 mai 1942.
Elle n'aura eu droit qu'à une dernière entrevue avant sa mort.
Elle sera ensuite transférée au fort de Romainville, puis déportée à Auschwitz par le convoi du 24 janvier 1943.

Certains documents rapportent que son groupe de femmes est entré dans le camp en chantant la Marseillaise.
C'est sous le numéro 31661 qu'elle est envoyée à Ravensbruck.
De Romainville à Ravensbruck, elle utilise comme moyen de résilience le théâtre, la littérature et la parole.
CHARLOTTE-DELBO1.jpg"Chacun témoigne avec ses armes, je considère la poésie et le langage comme les plus efficaces."

Elle organise des "représentations" en récitant pour ses compagnes de détention les textes des pièces de théâtre, y introduisant les mises en scène et les éclairages de Louis Jouvet.

En 1945, elle fait partie des survivants libérés par la croix rouge.
Elle reprend alors son travail avec Louis Jouvet, qui avait rompu en Amérique Latine tous liens avec l'ambassade de France et d'Allemagne dès 43, suite à l'annonce de la déportation de son assistante.
Il sera reçu par le Général De Gaulle après 45 et obtiendra la légion d'honneur.
Charlotte Delbo restera son assistante jusqu'en 1947.

Olivier Veron dans sa post-face rapporte qu'en 1951, Charlotte Delbo adresse à Jouvet une longue lettre où elle lui parle de ses questions sur le théâtre, sur ce qu'il est encore possible de faire et de représenter après Auschwitz. (Cette lettre est publiée en 1971 sous le titre Spectres, mes compagnons).
Nous ne savons pas qu'elle fut la réponse de Jouvet.

CHARLOTTE-DELBO3.jpgNous pouvons simplement étudier son parcours de metteur en scène après les années 50, pour y répondre.
Celui de Charlotte Delbo est évidemment irrémédiablement marqué par le passage en camp. Presque toutes ses œuvres de théâtre, ses romans, ses articles ont trait à la déportation.

Elle rentre à l'O.N.U. dans cette période d'après la tragédie et meurt à Paris en 1985. Plusieurs de ses œuvres n'ont été éditées qu'après sa mort.

"Ceux qui avaient choisi" est une courte pièce à trois personnages écrite en février- mars 1967, vingt-quatre ans après la déportation de l'auteur.
Charlotte Delbo est restée longtemps sans vouloir la publier.
Elle y discute de la différence entre ceux qui ont suivi le régime nazi et ceux qui ont choisi de le contrer. Son texte est une tragédie de '' l'après-tragédie ".

Le style est sobre, naturaliste. Elle veut faire part avant tout, d'un événement réel, qu'elle reproduit intégralement en un long flash back: la dernière entrevue en prison, avec son mari, avant son exécution.
Son dernier ordre de mission : continuer à vivre.
Continuer à résister en maintenant son corps en bonne santé et sa pensée, libre.

La question politique de la résistance, celle de vivre ou mourir n'a plus court. Il va mourir. Elle doit vivre.

Tout le reste de la pièce de théâtre traite de l'affrontement courtois à la terrasse d'un grand café d'Athènes, entre un allemand, Werner, dont la femme a été déportée pour avoir protégé des Juifs et Françoise, une jeune femme rescapée des camps dont le mari a été exécuté pour faits de résistance. Vingt ans ont passé.
Vingt années de réflexions pendant lesquelles les blessures n'ont pas été cicatrisées, et le pardon n'a pas été accordé.

La pièce en deux actes retrace les différentes questions posées aux valeurs culturelles et intellectuelles d'un occident fervent admirateur de la Grèce Antique et qui malgré la haute qualité de ces valeurs n'est pas parvenu à échapper à la barbarie.

Avec un sens dramatique certain, elle fait part de l'insupportable expérience qu'est la confrontation avec la violence destructrice d'une idéologie.
Cette pièce historique et sensible traite de la mémoire politique, et de la vocation de la parole avec l'adversaire d'hier. Charlotte Delbo croit à la parole.
Elle ne répare rien. Mais elle met les mots sur des images et des douleurs qui ne lui seraient que des "spectres et compagnons" terribles sans cela.
Si elle a obéi à la mission confiée par son mari quelques heures avant sa mort, ce n'est que pour répondre 25 ans plus tard, à son ancien bourreau.
Pour lui parler. Pour avoir la force d'écrire un dialogue pour lui, sur lui et contre lui.

CHARLOTTE-DELBO6.jpgCeux qui avaient choisi
Hommage à son mari fusillé au Mont Valérien et à ses camarades morts en déportation
Charlotte Delbo – Théâtre – Edition Les Provinciales 2011

 

Source : http://www.israel-infos.net/CHARLOTTE-DELBO-la-bonne-ame-de-Louis-Jouvet--8337.html

Partager cet article
Repost0
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 10:57
 
Je vous enmène faire une visite en 3 D du pays le plus beau du monde !
ISRAEL
 
Des images splendides, des prises de vues uniques,
une musique excellente !
 
Après cela vous n'avez envie que d'une seule chose
Y ALLER !
 
BON VOYAGE
 
 
 



Partager cet article
Repost0
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 09:00
 
 
esther-pourim.jpg
POURIM 
DANS LA TRADITION JUIVE
 
RECIT DE LA AMIDAH

Nous Te louons, E.ternel notre D.ieu, pour les miracles et les prodiges que Tu as accomplis en faveur de nos ancêtres, à leur époque et en ces jours. A l’époque de Mardochée et d’Esther, dans la cité de Suze, lorsque le cruel Aman chercha à exterminer Ton Peuple en une seule journée, hommes et femmes, vieillards et enfants. Dans Ta grande compassion, Tu déjouas ses projets criminels et Tu sauvas Ton Peuple.

C’est pourquoi nous célébrons Ton Grand Nom.

113
LECTURE DE LA MEGUILLAH

(L’histoire dans le Livre d’Esther)

 
A Pourim nous nous rappelons que le mal est une réalité, non vaincu et présent dans nos vies. Nous nous rappelons aussi que le bien est continuellement présent dans l’histoire humaine, et nous exprimons notre certitude que D.ieu apportera Son aide à ceux qui accomplissent des actes de justice, et qui luttent en faveur des opprimés et des exclus.

35
BENEDICTION ENVERS L’E.TERNEL

 

Béni sois-Tu E.ternel notre D.ieu Roi du monde,  pour la merveilleuse assistance que tu as accordée à nos ancêtres, à leur époque et en ces jours.

 

 

 

BAROUKH ATTA ADONAÏ ELOHENOU MELER HA OLAM

 

«Béni sois-Tu E.ternel notre D.ieu, Roi du monde».

 

 

 

Béni sois-Tu E.ternel notre D.ieu Roi du monde, qui nous a conservé la vie et la santé, et nous a permis d’atteindre ce moment.

 

 

 

Béni sois-Tu E.ternel notre D.ieu Roi du monde, qui défend notre cause, soutiens nos droits et nous libère de nos oppresseurs.

 

 

 

Béni sois-Tu E.ternel notre D.ieu, Toi qui apportes la délivrance et qui as assisté Ton Peuple à l’heure du danger.

 

Toi qui te souviens de Jacob et sa descendance, qui a béni Mordékhaï «Mardochée» et le Peuple JUIF, en les soustrayant de l’emprise funeste de leur ennemi.

 

 

 

(Chochanat Yaacov  Tsahola vésaméh_ah,  bir’otam yah_ad  tekhélèt  Mordekhaï Tchouatam  hayeta  Ianétsah_  vetikvatam bekhol  dor vador. Baroukh Mordékhaï  hayehoudi).

 

 

 

BAROUKH ATA ADONAÏ ELOHENOU MELER HA OLAM SHOMER DLATOT  ISRAËL  - Béni sois-Tu E.ternel notre D.ieu ! Toi qui gardes les portes d’ISRAËL.

                                                                

                                                                
HAG PURIM SAMEAH ! 
                                                                
Partager cet article
Repost0
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 09:00
LA REINE ESTHER
254-copie-1
 
Livre Biblique d'Esther 9:24-32

"...Haman, fils d'Hammedatha, l'Agaguite, ennemi de tous les Juifs, avait formé le projet de les faire périr, et il avait jeté le pur, c'est-à-dire le sort, afin de les tuer et de les détruire; mais Esther s'étant présentée devant le roi, le roi ordonna par écrit de faire retomber sur la tête d'Haman le méchant projet qu'il avait formé contre les Juifs, et de le pendre au bois, lui et ses fils.

C'est pourquoi on appela ces jours Purim, du nom de pur. D'après tout le contenu de cette lettre, d'après ce qu'ils avaient eux-mêmes vu et ce qui leur était arrivé, les Juifs prirent pour eux, pour leur postérité, et pour tous ceux qui s'attacheraient à eux, la résolution et l'engagement irrévocables de célébrer chaque année ces deux jours, selon le mode prescrit et au temps fixé.

Ces jours devaient être rappelés et célébrés de génération en génération, dans chaque famille, dans chaque province et dans chaque ville; et ces jours de Purim ne devaient jamais être abolis au milieu des Juifs, ni le souvenir s'en effacer parmi leurs descendants. La reine Esther, fille d'Abichaïl, et le Juif Mardochée écrivirent d'une manière pressante une seconde fois pour confirmer la lettre sur les Purim.

On envoya des lettres à tous les Juifs, dans les cent vingt-sept provinces du roi Assuérus. Elles contenaient des paroles de paix et de fidélité, pour prescrire ces jours de Purim au temps fixé, comme le Juif Mardochée et la reine Esther les avaient établis pour eux, et comme ils les avaient établis pour eux-mêmes et pour leur postérité, à l'occasion de leur jeûne et de leurs cris. Ainsi l'ordre d'Esther confirma l'institution des Purim, et cela fut écrit dans le livre."


 
Esther-and-the-King-copie-1 ESTHER RECOIT LE SCEPTRE DU ROI ASSUERUS DE PERSE
AU RISQUE DE SA VIE






Partager cet article
Repost0
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 11:41

 

"MALEUR A CELUI QUI PREND LA CHAIR POUR APPUI"... DIT LA BIBLE

D.IEU A T IL ENCORE SON MOT A DIRE DANS LE DEBAT DES HOMMES ?
QUI NE TIENNENT PAS LEUR PAROLE !!

ON NE DOIT PAS S'ETONNER DES NOMBREUSES MALADIES QUI SURGISSENT DE PLUS EN PLUS CAR L'ABBATAGE EST SANS HYGIENE ET SANS RESPECT DES LOIS DE D.IEU DONNEES A CE SUJET. C 'EST NOTRE SANTE QUI EN FAIT LES FRAIS RIEN QUE POUR DE L'ARGENT QUI RENTABILISE LES ABATTOIRES.

C’est peu dire que les responsables juifs ont été cueillis à froid, au sortir de shabbat, par l’annonce de Nicolas Sarkozy sur l’abattage rituel, samedi 3 mars. Contre toute attente, le candidat de l’UMP à l’élection présidentielle s’est déclaré pour "l’étiquetage de la viande en fonction de la méthode d’abattage".

Cet engagement revient à préciser sur les emballages si la viande vendue dans le circuit classique est issue d’un animal égorgé sans étourdissement préalable, selon la tradition musulmane et juive.

1651587_3_7234_meeting-de-nicolas-sarkozy-a-bordeaux-samedi.jpg

"Cette annonce suscite dans la communauté une totale incompréhension", assure le rabbin Bruno Fiszon, conseiller du grand rabbin de France sur ces questions. "Elle est pour nous illisible car jusqu’à présent la ligne du président de la République et du gouvernement était claire : pour la défense de l’abattage rituel - en limitant les abus - mais contre la politique d’étiquetage restrictif. Nous avons eu des garanties en ce sens jusqu’à très récemment. La communauté juive, rejointe par les responsables musulmans, se bat depuis des années contre un tel étiquetage jugé "stigmatisant" et susceptible de susciter "un boycott" et donc un surcoût de la viande.

Selon différentes sources, la volte-face de M. Sarkozy, qui survient trois semaines après les déclarations fracassantes de Marine Le Pen sur la présence de viande halal dans le circuit de distribution classique, a surpris jusque dans sa majorité. Le ministère de l’agriculture jugeait il y a quelques jours encore une telle mesure "stigmatisante". Ce discours officiel globalement favorable à l’abattage rituel a même empêché tout débat national sur ce sujet.

A plusieurs reprises, les parlementaires UMP ont renoncé à des textes prônant l’étiquetage, sous la pression du gouvernement, sensible aux arguments des religieux et des industriels. La France est même le principal pays à défendre ces positions au niveau européen. Aussi, ce changement de pied de M. Sarkozy en pleine campagne électorale est-il perçu par certains responsables religieux comme "un mouvement de panique" face aux sujets mis en avant par le Front national.

UN DÉBAT "GROTESQUE"

Il n’empêche, qu’il s’agisse d’une annonce de campagne ou d’une réelle inflexion de la politique française, les religieux pourraient changer de stratégie et accepter une forme d’étiquetage. "Mais, précise le rabbin Fiszon, si on étiquette pour l’abattage rituel, on étiquette pour tout, y compris en précisant le taux d’étourdissements ratés ou les conditions de transport." Une position également défendue sur RMC, lundi 5 mars, par le grand rabbin de France, Gilles Bernheim.

La communauté juive s’inquiète des difficultés à écouler de la viande abattue rituellement sur le marché classique, car, selon la cacherout, seuls 30 % à 40 % d’un animal sont propres à la consommation, le reste se retrouvant dans le circuit conventionnel.

Le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Mohammed Moussaoui, estime de son côté que "la seule mention ’après ou sans étourdissement’ ne dit pas toute la réalité. Ainsi, en termes de communication, ce n’est pas pareil d’inscrire ’assommé par un pistolet à tige perforante’"." Il se dit par ailleurs "inquiet" de cette polémique qui "créé des tensions dans la société". Pour Fateh Kimouche, responsable du site militant d’information du consommateur musulman Al Kanz, l’étiquetage est en revanche indispensable : "C’est le manque de transparence qui alimente l’islamophobie."

François Bayrou, candidat du MoDem, a déploré la manière d’aborder certains thèmes comme le halal, évoquant une "dérive" pouvant mener à une "explosion de la société". Pierre Moscovici, directeur de campagne de François Hollande, qui s’est peu exprimé sur ces thèmes, a accusé M. Sarkozy de "stigmatiser de façon sournoise" les musulmans. Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) a dénoncé un débat "grotesque".

Stéphanie Le Bars

http://www.jforum.fr/forum/france/article/la-volte-face-de-sarkozy-sur-le

 

Partager cet article
Repost0
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 09:00
 
 
135.jpg
LE HALLEL
 
 
«Récits de miracles chantés
 
à partir des Psaumes – TEHILIM».
 
 
 
Qu’est ce que le HALLEL ?
 
Pour les non JUIFS, ce terme profane n’entre point dans leur mémoire, puisqu’ils ne sont point à l’origine sortis d’Egypte.
 
Moses splitting the Red SeaPour les descendants des Fils d’ISRAËL, et les JUIFS de la diaspora, ces récits commémorent les miracles que D.ieu fit à l’encontre de Son Peuple notamment à sa sortie d’Egypte «Mitsraï».
 
Le HALLEL est récité lors des fêtes de Pessah-Souccoth-Shavouot, uniquement en ISRAËL. Des Psaumes sont chantés, en souvenir des miracles.
 
Pourquoi le HALLEL n’est-il point récité à Pourim?
 
Esther-and-the-King-copie-1.jpgSi Pourim relate la victoire d’Esther et Mardochée «MORDECHAÏ»
 
sur Aman, qui voulait anéantir tout le Peuple JUIF exilé, Esther par un jeune intensif et volontaire,  changea  la décision d’une peine de mort édictée par le Roi Assuérus, à l’encontre de ses semblables,  en une condamnation qui se retourna contre aman. Ces faits relatés dans le HALLEL, ne peuvent être pris en considération, puisqu’ils se déroulaient à Suze, hors de la Terre d’ISRAËL.
 
Le Talmud et les Rabbins considèrent, que le récit de miracles, ne peut-être  commémoré qu’en ERETZ ISRAËL, et non dans la Diaspora, puisque l’E.TERNEL fit des miracles principalement dans le Pays promis à ses enfants!
 
Mais alors ; La sortie d’Egypte est un miracle accompli hors de la terre d’ISRAËL!
 
24A ce moment précis certains Rabbins en ISRAËL disent que le Peuple Hébreu quittant l’Egypte, n’était pas encore entré en possession du Pays de Canaan, promis aux Patriarches.
 
Dans le monde, chaque JUIF aura une pensée des miracles «NES» de D.ieu en Terre promise, mais ne relatera d’aucune façon le récit de HALLEL, puisque résident en dehors d’ISRAËL…
 
 
Phil David Kremer
 
 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 09:00

 

 

LE 2 MARS 2012 AU MATIN  ISRAEL ETAIT SOUS LA NEIGE !

 

QUELQUES PHOTOS CI DESSOUS

 

PRISES SUR LE PLATEAU DU GOLAN, JERUSALEM, UNE FORET,
LAC DE GALLILEE
Source :
 http://haabir-haisraeli.over-blog.com/

 

489.jpg855.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

64097_10150595030432523_136760552522_9114589_960421004_n.jpg428668_10150595050192523_136760552522_9114730_535371700_n.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

432182_10150595030452523_136760552522_9114590_365714631_n.jpg1223096-5.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1223414-5.jpgforet-odem.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

plateau-du-golan.pngplateau-du-golan2.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sans-titre.png

Partager cet article
Repost0
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 09:00
 
Polémique halal : les consommateurs doivent-ils être mieux informés sur le mode d'abattage des bêtes ? : le "Débat" avec Frédéric Freund, directeur de l'Oeuvre d'assistance aux bêtes d'abattoirs (OABA) par rtl-fr
C'est effarent, vous devez le savoir !
 
Partager cet article
Repost0
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 09:00
 
 
Une chanson méconnue et qui a tout son sens !
Des dessins trés colorés pour exprimer
une vie de foi constante....

 
 
Partager cet article
Repost0
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 09:00
 
 
Un discours ettonant, surprenant,
dommage qu'il ne parle pas à la TV de la même manière !
Ecouter jusqu'au bout, ça vaut la peine !
Tiendra t il sa parole ?

 
 
Partager cet article
Repost0