Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Description

  • : "L'Eternel D.ieu des Armées est mon Appui" Esaie 40:2
  • : GOSPEL HEBREU FRANCAIS ART ET MUSIQUE ACTUALITES FOI ARTISTE
  • Contact

Profil

  • Deborah
  • Une passion, l'amour de la musique qui exprime notre confession de foi? MAIS aussi donner le meilleur de nous-mm à tous ceux qui ont besoin d'amour, de le recevoir en le découvrant au travers de la louange au Grand D.ieu d'Israël et du monde entie
  • Une passion, l'amour de la musique qui exprime notre confession de foi? MAIS aussi donner le meilleur de nous-mm à tous ceux qui ont besoin d'amour, de le recevoir en le découvrant au travers de la louange au Grand D.ieu d'Israël et du monde entie

CHOISSISSEZ VOTRE LANGUE

    

Si vous avez aimé, cliquez ici


 

Recherche

Archives

L' ART DE LA PLUME



"On ne voit bien qu'avec le coeur,
l'essensiel est invisible aux yeux.."
St Exupéry

31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 09:00

 

10 Ch'vat 5775 - 30 janvier 2015

 

Signification et célébration de la fête de Tou Bich'vat 

טו בשבט 

Tou Bich'vat Mardi soir 3 Février- Mercredi soir 4 Février. 

L'amour du peuple d'Israël pour sa terre et l'enracinement dans la Thora!

Tou Bich'vat, טו בשבט, est l'abréviation de la date hébreu du 15 du mois Ch'vat, le vav ו   ayant la valeur de 6 et le têt ט  celle de 9 d'un total de 15.

C'est selon la tradition juive, le Nouvel An des arbres et la célébration des joies que nous procurent les merveilles de la Création.  

Mishna Rosh Hashana I, 1 : 

« Il y a quatre dates de nouvel an. Le 1er Nissan, c'est le nouvel an des rois et des fêtes de pélerinage. Le 1er Eloul, le nouvel an pour la dîme du bétail[...]. Le 1er Tishri , le nouvel an pour les années, la shmita et le jubilée, pour les récoltes et les légumes.[...] Le 15 Shvat, le nouvel an des arbres. »

Cette fête trouve sa source dans la Thora et de nombreuses coutumes y ont été associées, surtout depuis l'exil du peuple juif loin de sa terre. 

Tou Bich'vat marquait aussi le compte des années à partir desquelles le fruit d'un arbre nouvellement planté était autorisé à la consommation.  

Et quand vous serez entrés dans le pays, et que vous y aurez planté toute sorte d'arbres dont on mange, vous en regardez le fruit comme incirconcis ; il sera incirconcis pour vous pendant trois ans, on n'en mangera point. Et la quatrième année tout leur fruit sera une chose sainte à la louange de l'Eternel. Et la cinquième année vous mangerez leur fruit, afin qu'ils vous multiplient leur rapport. Moi, je suis l'Eternel, votre Dieu. Lévitique 19:23 -25

Depuis la destruction du Temple, les Juifs ne peuvent plus apporter l'offrande des premiers fruits et c'est donc l'offrande de nos lèvres que nous apportons au Créateur de l'univers ce jour là : 

Offrons-donc, par lui, sans cesse à Dieu un sacrifice de louanges, c'est-à-dire le fruit des lèvres qui confessent son nom. Hébreux 13:15

C'était l'époque des dîmes des fruits et c'est un temps pour donner une offrande aux nécessiteux.

Le Talmud nous apprend qu'il était d'usage de planter un cèdre pour la naissance d'un garçon et un cyprès pour celle d'une fille. Les enfants prenaient soin des arbres et au moment de leur mariage les branches des deux arbres étaient utilisées pour construire la houpa, le dais nuptial.

L'arbre est enfin le symbole de la renaissance de l'état d'Israël. Beaucoup d'arbres furent replantés dans cette terre désolée accomplissant les prophéties : 

Et quand vous serez entrés dans le pays, et que vous y aurez planté toute sorte d'arbres... Lévitique 19:23

Depuis le 16ième siècle, il est d'usage de célébrer un Seder de Tou Bich'vat , comme pour celui de Pessah' où l'on boit quatre coupes de vin. 

Différents types de fruits sont consommés et notamment les sept espèces caractérisant le pays d'Israël :  

·                                 Le blé
 

·                                 L'orge
 

·                                 Le raisin
 

·                                 La figue
 

·                                 La grenade
 

·                                 la datte ou miel
 

·                                 L'olive

Lors de ce Seder, on raconte les raisons pour lesquelles on célèbre cette fête et les participants sont invités à poser des questions.

Mise à part la symbolique agricole, cette fête nous parle de la Rédemption et de l'arbre de vie : la Thora.

Deux arbres se trouvaient au Gan Eden (paradis), l'arbre de la connaissance du Bien et du Mal et l'Arbre de la Vie et c'est par un fruit défendu que l'homme a perdu sa place et sa fonction sur la terre. Il nous incombe de nous nourrir des fruits de l'Arbre de la Vie qui est la Thora : 

Elle est un arbre de vie pour ceux qui la saisissent ; et qui la tient ferme est rendu bienheureux. Proverbes 3:18

C'est dans cet enracinement dans la Parole que nous pouvons porter du fruit et retrouver notre appel initial : 

Il sera comme un arbre planté près des eaux ; et il étendra ses racines vers le courant ; et il ne s'apercevra pas quand la chaleur viendra, et sa feuille sera toujours verte ; et dans l'année de la sécheresse il ne craindra pas, et il ne cessera de porter du fruit. Jérémie 17:8 

Cet Arbre de la Vie, cette Thora fait allusion au Germe, tsema'h צמח , au Machi'ah Qui ramènera les exilés de Son peuple et établira la Paix : 

Voici un homme dont le nom est Germe, צמח et il germera de son propre lieu, et il bâtira le temple de l'Eternel. Zacharie 6:12

Depuis l'Alliance renouvelée faite par le sacrifice de Yéchoua, tous ceux qui L'ont reconnu comme Seigneur, sont greffés sur l'olivier, symbole de Yisra-El  qui tire lui-même sa racine de l'Arbre de La Vie qu'est la Thora Vivante :Yéchoua Ha Machia'h . Et ce n'est que greffés sur cet olivier franc qu'est Yisra-El, « à qui appartiennent les alliances, le culte, les offrandes, la gloire et dont est issu le Machi'ah... » que nous pouvons tirer la pleine bénédiction et la richesse de cette racine qui nous nourrit et nous fait croître dans Sa connaissance : 

Or, si quelques-unes des branches ont été arrachées, et si toi qui étais un olivier sauvage, as été enté au milieu d'elles, et es devenu coparticipant de la racine et de la graisse de l'olivier, Romains 11:17

Et que ce soit notre prière en ce jour de Tou Bich'vat, que Yisra-El, le Prince de D.ieu, soit regreffé et se nourrisse pleinement de cet Arbre de Vie afin que ses fruits remplissent la terre et nous apporte cette «résurrection d'entre les morts »  

Dorénavant Jacob prendra racine, Israël fleurira et poussera, et remplira de fruits la face du monde. 

Car si leur réjection (du Machia'h ) est la réconciliation du monde, quelle sera leur réception (du Machi'ah), sinon la vie d'entre les morts.Esaïe 27:6  Romains 11:15

Célébration de la fête :

Dresser une belle table recouverte de feuillages et de décorations de branchages 

Du vin ou du jus de raisin, blanc et rouge 

Des plateaux de fruits 

Des graines à planter (dans la terre ou dans du coton) On plante des graines de persil en vue du Seder de Pessah' 

Nous vous souhaitons une belle fête de Tou Bich'vat et que vous soyez greffés et solidement enracinés en Lui ! 

'Hag Samea'h   Bonne fête !

חג שמח


SOURCE : SUKKATDAVID.NET

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2015 5 30 /01 /janvier /2015 17:36

 

 

Newsletter - Ambassade d'Israël en France

Cinéma
Mon fils – un film d'Eran Riklis adapté du roman de Sayed Kashua – en salle

Eyad qui a grandi dans une ville arabe d’Israël se voit offrir l’opportunité d’intégrer un prestigieux pensionnat israélite à Jérusalem. Premier et seul Arabe à y être accepté, il tente désespérément de s’adapter à ses camarades de classe juifs et à la société israélienne. Il réalise alors que, pour être accepté, il doit renoncer à son identité.
En savoir plus

Les dates
Mon fils – un film d'Eran Riklis – en salle le 11 fevrier 2015

Loin de mon père – un film de Keren Yedaya ("Mon Trésor") - en salle

Moshe et Tami sont en couple. Ils vivent une relation cruelle dont Tami ne semble pas pouvoir se libérer. Tami et Moshe sont père et fille. Keren Yedaya, la réalisatrice de "Mon Trésor" (2004) a proposé ce film au dernier Festival de Cannes, dans le cadre de la « Un certain Regard ».
En savoir plus

Les dates
Loin de mon père - un film de Keren Yedaya – en salle le 11 fevrier 2015

Trois films israéliens au Festival du Court Métrage à Clermont-Ferrand

Trois films israéliens participeront à la Compétition Internationale  du Festival du Court Métrage à Clermont-Ferrand. "Till Day's End", un court-métrage  du réalisateur Amitai Ashkenazi,   "No Free Lunch", un court-métrage de la réalisatrice Leeron Revah et "Smile and the World Will Smile Back", film documentaire, une collaboration de la famille al-Haddad à Hébron avec les réalisateurs Ehab Tarabieh et Yoav Gross.

Les dates

"Last Stop" – un film de Julie Shles au Festival International du Film d'environnement

En plein cœur de Tel-Aviv, se trouve la gare routière centrale, principale artère de transport d'Israël. "Last Stop", le film documentaire de la réalisatrice Julie Shles, nous entraîne dans les dédales de ce vaste labyrinthe, complexe et violent.
Première française.
En savoir plus

Les dates
Mercredi 4 février à 21h15 et Jeudi 5 février à 14h15
Cinéma des Cinéastes, 7 Avenue de Clichy, 75017 Paris


Trois films documentaires israéliens, dont un inédit, au Festival « Mémoire familiale » au MAHJ

Capture d’amour (I Shot My Love) de Tomer Heymann, L’Appartement de ma grand-mère (The Flat) d'Arnon Goldfinger et en première en France - The Polgar Variant de Yossi Aviram.
En savoir plus

Les dates
Capture d’amour  - Lundi 9 février 2015 à 18 h 30
L’Appartement de ma grand-mère - Lundi 9 février 2015 à 20 h
The Polgar Variant - Mardi 10 février 2015 à 20 h 30

Musée d'art et d'histoire du Judaïsme, Hôtel de Saint-Aignan, 71, rue du Temple 75003 Paris
Réservation indispensable par mél à reservations@mahj.org ou par téléphone au 01 53 01 86 48
Expositions
Deux artistes israéliens dans une exposition interreligieuse d'art contemporain à Paris

Dans le sillage de la tragédie terroriste à Paris, des artistes contemporains renommés se rencontrent et portent leur attention sur le lien que le Moyen-Orient a avec l’Occident au travers de leurs cultures et croyances (Chrétiens, Musulmans et Juifs).
En savoir plus

Les dates

Du 2 au 28 février 2015
à l’église Saint-Germain-des-Prés, 3 Place Saint-Germain des Prés, 75006 Paris
 


Projection exceptionnelle du film "La Forme et le lieu, Dani Karavan" au Louvre

Dans le cadre des 8èmes Journées Internationales du Film sur l’Art, le Musée du Louvre organise une remise des prix aux lauréats du premier concours de courts métrages "Now You See Me!" sur l’Art public et une projection des films primés. La soirée est suivie par une projection du film "La Forme et le lieu, Dani Karavan" de Philippe Collin sur le travail de l'artiste israélien.

Les dates
Vendredi 30 janvier 2015 à 20h30, à l'auditorium du Louvre, Cour Carrée et Pyramide du Louvre, 75058 Paris

Musique
Debora Waldman dirige l’Orchestre de Chambre de Paris à l’occasion de l’ouverture de la Philharmonie de Paris

L'Orchestre de chambre de Paris, formation en résidence, interprète La Flûte enchantée de Mozart sous la direction de Debora Waldman dans une mise en espace de Claire Servais. Un duo féminin des plus prometteurs.
En savoir plus

Les dates
Dimanche 8 février 2015 à 16h30
à la Philharmonie de Paris, la grand salle, 221 avenue Jean-Jaurès 75019 Paris

Le Festival de Jérusalem à la Philharmonie de Paris

Le festival de Jérusalem prend ses quartiers les 10 et 11 février à la Philharmonie de Paris. Elena Bashkirova, sa fondatrice, sera entourée pour l'occasion de jeunes musiciens talentueux tels que Michael Barenboim, Stella Doufexis ou encore Pascal Moraguès.
En savoir plus

Les dates
Mardi 10 et mercredi 11 février à 20h30
à la Salle des concerts - Philharmonie 2, Philharmonie de Paris, 221 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris

Le pianiste Itamar Golan et le violoniste Mohamed Hiber en concert au Musée du Louvre
Le talent du violoniste français Mohamed Hiber n’a pas échappé à Daniel Barenboïm, qui l’a déjà invité à se perfectionner dans son West-Eastern Divan Orchestra. A son côté, Itamar Golan, l’un des plus grands chambristes actuels. Ensemble, au Louvre, ils vont jouer les œuvres de Dvorák, R. Strauss, Tanguy, et Tchaïkovski.
En savoir plus
Les dates
Jeudi 12 février 2015 à 12h30
à l'Auditorium du Louvre, Cour Carrée et Pyramide du Louvre, 75001 Paris
Réservations Par téléphone: 01 40 20 55 00 ou sur le site

Littérature
Rencontre avec l'écrivaine Alona Kimhi pour la sortie de son nouveau roman à la Maison de la Poésie

Rencontre exceptionnelle avec Gisèle Sapiro (directrice de recherche au CNRS et directrice d’étude à l’EHESS), et l'écrivaine Alona Kimhi pour la sortie de son nouveau roman ''Victor et Macha'' (Gallimard, traduit de l'hébreu par Laurence Sendrowicz).
En savoir plus

Les dates
Le jeudi 5 février à 20h30
à la Maison de la Poésie, 157 Rue Saint-Martin, 75003 Paris
Réservations

"Le Divin" – Nouvelle BD de Boaz Lavie, Tomer et Asaf Hanuka - rencontres et dédicaces

À l’occasion de la sortie chez Dargaud de la bande dessinée Le Divin scénarisée par Boaz Lavie, les auteurs israéliens Boaz Lavie, Asaf et Tomer Hanuka viendront présenter et dédicacer leur album en France. Une formidable occasion de rencontrer ces trois jeunes auteurs à Paris puis à Angoulême.
En savoir plus

Les dates

Theatre

Habima, Théâtre national d’Israël, à la Comédie de Reims

God Waits at the Station (texte de Maya Arad, mise en scène de Shay Pitowski) démêle et déconstruit le maillage des réalités brisées, des vérités multiples, par lequel s'accomplit le cycle sans fin de la victimisation.
God Waits at the Station a été créée à l'Habima, Théâtre national d’Israël, à Tel Aviv en novembre 2014 dans le cadre du projet TERRORisms.
En savoir plus

Les dates

Dimanche 8 février à 18h
à la Comédie de Reims, 3 chaussée Bocquaine, 51100 Reims.  Tel.: 03 26 48 49 10
Réservations

 
"Nouvelles représailles" - d’après l’œuvre de Hanokh Levin, au Théâtre Le Hublot

La compagnie "La Cie Les Héliades" poursuit son exploration de l'univers de Hanokh Levin, auteur contemporain israélien, avec "Nouvelles représailles" d’après l’œuvre du célèbre dramaturge israélien Hanokh Levin.
En savoir plus

Les dates

Du jeudi 5 février au vendredi 13 février à 20h30, le Lundi 9 février à 15h (et du 4 au 7 mai 2015 à 20h30)
à l'Hublot 87 rue Félix Faure 92700 Colombes
Renseignements et réservation: 01 47 60 10 33



Partager cet article
Repost0
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 19:19

rabbin

Un rabbin du douzième siècle avait prédit l’avenir d’Israël. Aujourd'hui, ses prophéties concernant le retour du Messie sont étudiées.

 

Publié le 14/11/2012. (1)

 

JERUSALEM - Judah Ben Samuel était un rabbin allemand légendaire et prolifique du douzième siècle qui a fait des prédictions étonnantes et précises concernant l’avenir de Jérusalem et d’Israël qui se sont réalisées.

Judah Ben Samuel, également connu sous le nom de Judah he-Hassid (Judah le Pieux), a vécu et travaillé de la fin du douzième siècle jusqu’au début du treizième siècle, à Regensburg (Ratisbonne), et il a été l’auteur d’un certain nombre de livres en langue allemande. (2)

Ludwig Schneider, du magazine Israel Today (3), a traduit certains de ses travaux en anglais au cours de ces dernières années ; notamment : « Le Livre du Pieux - Sefer Hassidim » et le « Livre des calculs - Sefer Gematriyot ».

Suite aux croisades chrétiennes en Terre Sainte, entre 1096 et 1270, une correspondance régulière s’est développée entre les Juifs de Terre Sainte et les Chrétiens d'Occident. Ainsi, par exemple, les rabbins de Worms et de Regensburg en Allemagne savaient que les Ayyoubides de Saladin avaient gouverné la Terre Sainte depuis 1187.

A cette époque, Judah Ben Samuel publia les résultats de ses calculs bibliques (Gematria) et ses observations astrologiques qu'il résuma comme suit :

 

«Quand les Ottomans (Turcs) - qui étaient déjà une puissance non négligeable sur le Bosphore à l’époque de Judah Ben Samuel - conquerront Jérusalem, ils régneront sur Jérusalem pendant huit jubilés. Ensuite, Jérusalem deviendra une terre interdite pendant un jubilé, puis, pendant le neuvième jubilé, la ville sera à nouveau en possession de la nation juive, ce qui signifierait le début de la fin des temps messianiques. »

 

Un jubilé, c'est 50 ans (Lévitique 25). C'est la cinquantième année après sept fois sept ans, (4) l’année où chaque personne doit reprendre possession de sa terre. Les calculs de Judah Ben Samuel étaient purement théoriques ; il n’y avait absolument aucun signe de leurs accomplissements à cette époque-là. Lui-même n’était pas en mesure de voir leurs accomplissements, parce que ce n’est que 300 ans après sa mort que la première de ses prédictions devait seulement se réaliser.

 

Les Mamelouks, qui ont régné sur Jérusalem depuis l'an 1250, ont été conquis en 1517 par les Turcs Ottomans. Les Ottomans y ont régné pendant huit jubilés (8 x 50 = 400 ans), ce qui veut dire qu’ils ont régné à Jérusalem pendant 400 ans. Exactement 400 ans plus tard, en 1917, les Turcs Ottomans ont été conquis par les Britanniques. La Société des Nations a confié le mandat de la Terre Sainte et de Jérusalem aux Britanniques. Ainsi, dès 1917, et en vertu du droit international, Jérusalem fut une terre interdite (no man’s land)

 

Puis, quand Israël s’est emparé de Jérusalem lors de la guerre des Six Jours en 1967, exactement un jubilé (50 ans) après 1917, Jérusalem est redevenue à nouveau la propriété des Juifs Israéliens. Ainsi, selon les prophéties de Judah Ben Samuel, la Fin des Temps messianiques commença.

 

De nombreux chercheurs ont étudié les écrits de Judah Ben Samuel et s'y sont référés pour faire l'effort de comprendre comment il avait atteint ses conclusions. Parmi ceux qui se référaient à Judah Ben Samuel, il y avait le Rabbi Isaac Ben Salomon Louria, un mystique traitant avec le monde messianique (Jérusalem, 1531-1572, Safed) ; Joseph Salomon Delmegido (1591 Candia – 1655 Prague), un mathématicien et astronome (« Mazref le-Chochma ») ; Azoulai I (1724-1806), un bibliographe célèbre ; Samuel David Luzzatto (1800-1865), un érudit de la Bible; l’historien Heinrich Graetz (1817-1891) ; et l’érudit de la Torah Jacob Epstein (1925-1993).

Le secret par lequel Judah le Pieux est arrivé à de telles prédictions si précises relève moins de calculs concrets, qu’au fait d'avoir consacré sa vie à Dieu. Ses élèves, le Rabbin Isaac ben Moïse (Vienne), le Rabbin Baruch ben Samuel (Mayence) et le Rabbin Simcha (Speyer), attestent que Judah Ben Samuel était un modèle d’abstinence, d’abnégation et qu'il attendait avec un ardent désir la venue du Messie.

Judah Ben Samuel était souvent appelé « Lumière d’Israël ». Même les évêques venaient lui demander conseil. Si quelqu’un lui demandait d’où provenait sa sagesse, il répondait :

 

«Le prophète Élie, qui va précéder le Messie, m’est apparu et m’a révélé beaucoup de choses et a souligné que la condition préalable pour une réponse à la prière, c’est qu’elle soit alimentée par l’enthousiasme, la joie de la grandeur et de la sainteté de Dieu. ».

 

Voici pour résumer ces prédictions étonnantes : en l’an 1217, ce rabbin érudit et pieux a prophétisé que les Turcs Ottomans régneraient sur la ville sainte de Jérusalem pendant huit jubilés. Maintenant, gardez à l’esprit qu’il a fait cette prédiction 300 ans avant que les Turcs Ottomans prennent le contrôle de Jérusalem en 1517. En effet, si vraiment 1217 et 1517 allaient être des années jubilaires comme le croyait Judah Ben Samuel, alors sa prophétie était tout à fait exacte, car exactement 400 ans après que les Turcs aient pris le contrôle de Jérusalem, ils furent chassés de la ville et de la terre sainte en 1917 par les forces alliées sous le commandement du général George Allenby, pendant Hanouccah d'ailleurs.

Mais, cela devient encore plus intéressant.

Le rabbin a aussi prophétisé que pendant le neuvième jubilé, Jérusalem serait une « terre interdite » (no man’s land). C’est exactement ce qui s’est passé de 1917 à 1967, en raison du fait que la Terre Sainte a été placée sous mandat britannique en 1917 par la Société des Nations et, littéralement « n’appartenait » à aucune nation.

Même après la guerre d’indépendance d’Israël en 1948-49, Jérusalem était encore divisée par une bande de terre passant pratiquement au cœur de la ville, avec la Jordanie contrôlant la partie orientale de la ville, et Israël contrôlant la partie occidentale. Cette bande de terre était considérée et même appelée « no-man land », à la fois par les Israéliens et les Jordaniens.

Il a fallu attendre la guerre des Six Jours de 1967, quand la totalité de la Cisjordanie en Terre Sainte fut conquise par l’armée israélienne, pour que la totalité de la ville de Jérusalem retourne entre les mains d’Israël. Donc, une fois de plus, une prophétie faite par un rabbin, 750 années auparavant, a été accomplie à la lettre.

Ce serait certainement significatif si les années 1917 et 1967 avaient été des années jubilaires, compte tenu de ce qui s’est passé à Jérusalem pendant ces années. Mais, ça devient même encore plus intéressant, parce que Judah Ben Samuel a aussi prophétisé que Jérusalem serait sous le contrôle des Juifs pendant le dixième jubilé et que «la fin des temps » messianique allait commencer. S’il a raison, le dixième jubilé a commencé en 1967 et s’achèvera en 2017.

« La Bible doit être notre norme pour les prophéties et l’interprétation des événements prophétiques », a déclaré Joseph Farah, rédacteur en chef et fondateur de WorldNetDaily, après avoir pris connaissance des prédictions de Judah Ben Samuel dans Israel Today.

« Mais, on ne peut ignorer ce que ce rabbin du douzième siècle a dit et écrit. Cela est bien documenté. Et j’applaudis Israel Today pour l'avoir apporté à la lumière. Les implications de ces prédictions sont stupéfiantes, c’est le moins que l’on puisse dire. » (Traduction: Jacq. Mengal).

 

Tableau des dix jubilés prophétisés

 

tablo-des-dix-jubiles.jpg


Commentaires

 

Certains lecteurs pourraient s'étonner de la publication de cet article décrivant les révélations d'un rabbin du Moyen-Age, puisque le monde "chrétien" considère en général le don de prophétie comme l'apanage de ceux qui appartiennent à la Nouvelle alliance.

 

Mes amis, sachez que cette idée est tout à fait érronée. En fait, elle nous vient de la fausse théologie dite du "Remplacement" qui prétend que l'Eglise a pris la place d'Israël dans l'élection et les promesses divines.

 

Le peuple juif n'a jamais été rejeté ! Même si pour un temps il n'a pas reconnu son Messie qui est venu en la personne de Yéchoua Ben David (Jésus-Christ).

 

"Je demande donc: Dieu aurait-il rejeté son peuple ? Certainement pas ! Car je suis moi-même Israélite, descendant d'Abraham, membre de la tribu de Benjamin. Dieu n'a pas rejeté son peuple, qu'il s'est choisi d'avance." (Rom. 11: 1-2).

 

Ce rabbin (Judah Ben Samuel) ne croyait probablement pas que Yéchoua était le Messie attendu. Et en formulant ses prédictions, il ne savait probablement pas que c'est le même Messie qui reviendra aux derniers jours. Malgré cela, cet homme était certainement très intégre, droit et animé d'un amour ardent pour la recherche de la vérité et de la compréhension des Ecritures.

 

Ses prières et son comportement exemplaire durant sa vie auraient-ils été sans réponses ? Sincèrement, j'en doute ! Car, en lisant le résultat de ses recherches, on ne peut être qu'impressionné par la précision et l'exactitude de ses prédictions déjà réalisées.

 

Remarquons tout de même que si nous sommes bien aux temps de la fin - et peut-être depuis 1967 comme le disait le rabbin - 2017 ne peut pas représenter l'année du retour du Messie, puisque nous savons, par d'autres prophéties, qu'une dernière période de 7 ans (la 70e semaine de Daniel) doit avoir lieu avant le retour de notre Seigneur et Messie.

 

"Pendant la dernière période de sept ans, il imposera de dures obligations à un grand nombre de gens ..." (Dan. 9: 27).

 

Par conséquent, il est possible que cette année 2017 soit le début de cette 70e semaine de Daniel et représente ce que la Bible appelle "les derniers jours". Cette période de temps représentera vraisemblablement la dernière phase des prédictions de Judah Ben Samuel.

 

Je voudrais aussi préciser que nous avons perdu le repère permettant de calculer précisément les années de Jubilés (Lévitique 25). Certains pensent - et j'en avait parlé dans l'article intitulé "L'année de relâche et le Jubilé" - que la prochaine année de relâche, qui tombe tous les sept ans, sera 2015 ... Mais il s'agit bien ici d'une supposition, car à la lecture des prédictions de Judah Ben Samuel, il semblerait que la prochaine année du Jubilé tombe en 2017. Que représentera alors vraiment cette année 2017 ? ...

 

"Ne vous endormez pas, priez en tout temps, afin que vous ayez la force d'échapper à tout ce qui doit arriver et de vous présenter debout devant le Fils de l'homme." (Luc 21: 36).

 

Notes:

 

1) Source: http://www.wnd.com/2012/11/12th-century-rabbi-predicted-israels-future/

 

2) Rabbin Judah ben Samuel de Regensburg (1140-1217), lien:

 

http://en.wikipedia.org/wiki/Judah_ben_Samuel_of_Regensburg

 

3) Lien du magazine:Israel Today magazine

 

4) Pour être précis, l'année du Jubilé a lieu la cinquantième année, soit après sept cycles de sept ans (7 x 7 ans = 49 ans). L'année du Jubilé succède donc à la septième année sabbatique (Shmita) d'un cycle de 49 ans. Parfois, cette période de 50 ans est appelée improprement « jubilé », mais le Jubilé représente bien la 50e année et non les cinquante ans du cycle complet.

 

Salutations et cordial shalom

 

Jacquy Mengal

 


Partager cet article
Repost0
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 20:14

 

 

UNE PRIERE - POUR LE PEUPLE ISRAEL

 

CE SONT LES TEXTES DE LA BIBLE QUI SONT CHANTES

 

COMME LE TEXTE DE BENEDICTION SUR LES ENFANTS D ISRAEL

LA PRIERE DU SACRIFICATEUR

 NOMBRES 6:24

 

 

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 15:47
 
 






"Consolez, consolez mon peuple ...
Préparez au désert le chemin de l'Eternel ...

Alors la gloire de l'Eternel sera révélée."

Esaïe 40:1-5




Shalom Israël



22 janvier 2015
Quand Dieu agit au 
Moyen-Orient !

De Jérusalem,
Pasteur Gérald FRUHINSHOLZ


 
Prévu pour être envoyé fin 2014, voici ci-dessous un compte-rendu nous montrant ce que Dieu fait au Moyen-Orient, quand le monde semble imploser sous les coups du terrorisme islamique. Des pasteurs ont pu témoigner à Jérusalem de ce qu'ils ont vu : l'Eglise se multiplie au travers de la persécution... Les chrétiens de nom, dans leur dénuement absolu, rencontrent le Seigneur, et les Musulmans deviennent de formidables serviteurs de Dieu.

 

La communauté des veuves

 

Nous avons connu cette histoire par Loïs, une soeur de notre assemblée de Jérusalem qui est en contact avec le pasteur R.... Ancien musulman, le pasteur R... vit caché en Syrie. Il a été laissé pour mort, mais le Seigneur l'a rétabli miraculeusement. Et récemment, il a fait une attaque cardiaque, mais le Seigneur l'a encore rétabli - "Mon coeur va bien", a-t-il confié à Loïs
Compte-rendu de Jack Geier sur le site de Keeplookingupward (traduction Maïté) :
"Il y a quelques mois, le Pasteur R...  nous a partagé l'histoire d'une Syrienne dont le  mari avait été tué sous ses yeux par son propre fils, parce qu'il refusait de renier sa foi nouvelle en Jésus Christ. Ce qui lui est arrivé lorsque son fils a ordonné qu'elle renie le Christ, elle aussi, devant près de 400 témoins, nous l'avons raconté dans un précédant email. L'histoire a été racontée sans cesse au Moyen-Orient ces derniers mois. Mofidah s'en est sortie indemne, épargnée par le feu ; mais ce ne fut pas le cas pour son fils de 32 ans ni pour tous les témoins. [...]  Lire la suite du message... 

Prières spéciales pour le Moyen-Orient 

Compte-rendu de Loïs - "Prions pour Mofidah et le travail de la Communauté des Veuves, pour l'inauguration d'une nouvelle tente de rencontre dans le nord de la Syrie. Au nord de la Syrie, près de la frontière turque, un groupe de femmes courageuses connues sous le nom de la Communauté des Veuves apporte l'amour de Jésus-Christ pour les perdus et les mourants. Ces 116 femmes qui n'ont nullement froid aux yeux, risquent leur vie au milieu des pires atrocités perpétrées par ce mouvement radical et fondamentaliste qu'est l'Etat Islamique.

Mues par une magnifique compassion, les veuves marchent au milieu des morts et des mourants dans les villages et les rues des villes du nord de la Syrie, devenue de nos jours l'un des champs de bataille les plus terrifiants de cette nation déchirée par la guerre. Leur mission donnée par Dieu est de chercher ceux qui sont toujours vivants, retournant les corps pour voir s'il y a une chance d'apporter la vie éternelle à ces personnes mourantes avant qu'elles ne rendent leur dernier souffle.

Déplaçant les corps les uns après les autres, elles sont confrontées aux visions les plus horribles auxquelles peu seraient capables de faire face. Mais elles ne sont pas rebutées par l'horreur de ce qu'elles voient. Leur vraie réalité consiste à savoir que Dieu a vaincu le mal et donne la vie éternelle au travers de Son Fils Jésus Christ. Ces femmes anciennement musulmanes sont remplies de l'Esprit saint, et savent que la vie qui est en elles est plus puissante que tout ce qui est dans le monde.

Quand elles trouvent une personne encore en vie, elles demandent à cette personne, blessée ou mourante, la permission de prier. Elles obtiennent toujours un oui ! Et les prières de ces femmes courageuses et ointes ont des résultats incroyables. Parce que ces veuves suivent l'exemple du Seigneur, Dieu manifeste en elles Sa puissance miraculeuse par des signes incroyables démontrant les merveilles de Dieu. C'est ainsi que des milliers de personnes ont reçu Jésus Christ comme leur Seigneur et Sauveur quelques minutes avant de rendre leur dernier souffle. Nombreux également parmi ces blessés et ces laissés pour mort, ont été totalement guéris. Et un nombre de personnes de plus en plus grand a même été ressuscité des morts !

Mofidah a scrupuleusement obéi à Dieu, et quatre Cheikhs ont été complètement guéris après trois jours de grande tension ! Ils ont immédiatement et solennellement donné leur vie à Christ, et ont été bientôt rejoints par la vingtaine de gens sceptiques qui menaçaient auparavant de tuer Mofidah. Ces gens se sont ajoutés aux 12 Cheikhs qui avaient déjà rejoint les 4 Cheikhs guéris, et formés par le pasteur Rashid [...]

Amour et bénédictions de Jérusalem,

Loïs (nov 2014)

 

Paroles "Puis-je frapper à ta porte quand tout semble perdu, ou puis-je être plus près de toi avec mon péché ?  J'ai perdu ma joie à cause de mon ignorance. Tu es mon amoureux, mon compagnon, ma famille... Je t'ai délaissé, et quand je suis revenue, et Tu m'as montré ta grâce.

Ta promesse est la seule chose qui me tient en vie. Mon cœur crie : « Guéris-moi ! » J'ai tellement envie d'être dans tes bras quand ta bonté m'y invite,

Rends-moi  belle, alors que je ne le suis pas. J'ai tant besoin d'un Dieu qui change mon cœur... »


Partager cet article
Repost0
8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 17:12
 
Blason Israel Blason IsraelShalom Israël
Bandeau Murailles 597x123
8 janvier 2015  
La France va-t-elle se réveiller ?...

Logo Shalom
De Jérusalem,
Pasteur Gérald FRUHINSHOLZ


Allahou Akhbar

"La France se réveille choquée et en deuil". C'est l'expression journalistique pour évoquer l'attentat au Journal de Charlie-Hebdo (1) coûtant la vie à 12 personnes, une liste qui risque de s'allonger. Serait-il possible que la France comprenne enfin qu'Israël n'est finalement pas "le problème" suscitant le terrorisme dans le monde ?...

 

Lorsque des non-Juifs sont assassinés, le monde s'émeut... Chacun affiche "Je suis Charlie". Comme l'a souligné un ami : qui, après les attentats de Toulouse, a affiché "Je suis un enfant juif" ?... 

Lorsque le terrorisme tue en Israël, en Irak, en Syrie ou chez les Kurdes, l'Occident se porte bien. Au point de vouloir continuer à alimenter les moyens financiers au Hamas pour la reconstruction de ses tunnels diaboliques, de la provision de ses stocks de missiles, etc. Au point de forcer Israël à accepter un Etat palestinien, sachant que c'est un suicide pour l'Etat hébreu. Au point de construire à tour de bras des mosquées en France, au nom de la liberté de religion. Au point de traiter avec des pays comme le Qatar qui financent le terrorisme, et investissent généreusement en France. 

 

Quel aveuglement, quelle hypocrisie ! La France ferait bien de se réveiller à la réalité des temps que nous vivons. Depuis 2001, le monde est en guerre avec l'intégrisme musulman, mais l'Occident préfère croire à un Humanisme béat qui rejette Dieu, le Dieu de Jacob. 

 

"Allahou Akhbar" (2) - Que les médias sachent une fois pour toutes que cela ne veut pas dire : "Allah est grand", mais : "Allah est le plus grand" !. C'est un cri de guerre, une guerre impliquant le Djihad, un combat sans merci contre "l'infidèle", le non-musulman, et l'établissement de la Chariah, la justice et la morale islamique, devant être imposée dans le monde entier. 

 

Je préfère pour ma part le cri de louange des rachetés de l'Eternel : Alleluia - Allelu Yah ! 

Louons l'Eternel : Hine Hou ba - voici Il vient, le Prince de la Paix devant instaurer la vraie justice sur la terre 

"... la souveraineté reposera sur son épaule ; on l'appellera Merveilleux, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. 
Il étendra la souveraineté, donnera une paix sans fin au trône de David et à son royaume, l'affermira et le soutiendra par le droit et par la justice : voilà ce que fera le zèle de l'Eternel, le maître de l'univers" - Esaïe 9:6
note1(1) Nous sommes de tout coeur avec les familles des victimes de cet odieux attentat. Mais si l'heure n'est pas à la critique de Charlie Hebdo, je citerai cependant cette lettre d'Alain Rubin écrivant à Charb, Rédacteur de Charlie-Hebdo : "50% de Juifs sur votre 'mur des cons', cela fait beaucoup". Je rajouterai en tant que chrétien qu'il était désolant de voir une haine gratuite contre la foi chrétienne ; il suffit de taper sur Google : "Charlie Hebdo et Jésus". Au nom de la liberté d'expression, peut-on tout permettre ?... 
note2(2) Il y a quelques 20 ans, j'étais aumônier de prison à Fleury-Merogis et Bois d'Arcy, et je me souviens avoir remis à Madame Anne Hidalgo 
un dossier sur le Wahhabisme, un fondamentalisme musulman qui se développait dans les prisons françaises. Aujourd'hui, nous en voyons "les fruits" dans nos rues et nos quartiers... 
Partager cet article
Repost0
3 janvier 2015 6 03 /01 /janvier /2015 09:00
 
 
 LA PRIERE EN MUSIQUE
POUR L'ARMEE
ET L'ETAT D'ISRAEL
46
 
LA PRIERE POUR L'ETAT D'ISRAEL 
IDF CHEF DES CHANTRES Ltc. Shai Abramson
ACCOMPAGNE PAR LE S.F.Y. Philharmonic Orchestra & Choir,
DIRIGE PAR Mordechai Sobol
COMPOSITEUR : Sol Zim, Enfant Soliste :  Micha Schachat
Arrangements & Musique Production: Ofir Sobol, 
Ingénieur du son & Mixage: Zohar Zaltz
Enregistré au studio « Eshel »  – Tel Aviv – Juin 2011



shabbat2


 
Partager cet article
Repost0
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 11:18

 

Bien que ce ne soit pas le temps du tout dans le calendrier de D.ieu de se souhaiter une Très Bonne Nouvelle Année,

Je profite quand même de cette opportunité pour vous laisser un message !

 

 

Soyez tous bénis (es) en cette journée, particulière....

 

 

 

Shalom Belle femme de D.ieu ou Bel homme de D.ieu qui lit ces quelques lignes ...!

 

Comment va ta paix en toi ?  c'est ce que Shalom veut dire...

 

Pour cette belle journée, qui te rappelle combien tu es précieuse, précieux aux yeux de ton Seigneur, puisque tu es né (e)  pour le louer, l'adorer, l'aimer, et avoir avec lui, ton amoureux fou de toi, une relation d'amour si intime !

 

 

Oui, Il t'a choisi (e), ....C’est un grand mystère, et en premier, t'as façonné (e), tissé (e) dans le ventre de ta mère, car dans tout l'univers, tu manquerais si tu n'étais pas là !!!!! Alors Très Bonne et Heureuse Année, un jour de plus qui te rapproche de son retour !

 

Enfin tes yeux le verront, et toutes les consolations seront là pour l'une des plus belles créatures de l'univers ! TOI....

 

 

Elef Néshikots,  mille baisers qui s'envolent vers toi..

 

Merci encore pour votre fidélité, et pour tous les encouragements que j’ai reçus, depuis la création du blog !

 

 



 

 

 

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 10:38

 

Newsletter - Ambassade d'Israël en France

Cinéma

"Cours sans te retourner" - film adapté du roman d'Uri Orlev – en salle

1942. Srulik, un jeune garçon juif polonais réussit à s’enfuir du Ghetto de Varsovie. Il se cache dans la forêt, puis trouve refuge chez Magda, une jeune femme catholique. Magda étant surveillée par les Allemands, il doit la quitter et va de ferme en ferme chercher du travail pour se nourrir. Pour survivre il doit oublier son nom et cacher qu’il est juif.
Film réalisé par Pepe Danquart, adapté du roman d'Uri Orlev.
En savoir plus

Les dates

Sortie en salle le 24 décembre 2014


"Rendez-vous à Atlit" – un film franco-israélien par Shirel Amitaï en salle

 

Israël, 1995. Dans la petite ville d'Atlit, Cali retrouve ses deux sœurs, Darel et Asia, pour vendre la maison héritée de leurs parents. Entre complicités et fou-rires réapparaissent les doutes et les vieilles querelles, ainsi que d’étranges convives qui sèment un joyeux bordel.
Film franco-israélien par Shirel Amitaï.

Les dates
Sortie en salle le 21 janvier 2015

Expositions
Vidéo-art: l'artiste Ori Lévin à la Galerie Métropolis

Dans son travail artistique, Ori Lévin questionne la construction mentale du récit à travers la perception visuelle. Les cinq œuvres vidéo montrées à la Galerie Métropolis auto-mises en scène tournées à la manière d’un bricolage dans le quotidien ordinaire de l’artiste, sont une suite de chroniques de l’absurde d’une drôlerie implacable.
En savoir plus

Les dates
Vernissage 15 janvier 2015 à 19h
Du 15 janvier au 15 mars 2015
à la Galerie Métropolis, 16 rue de Montmorency 75003 Paris

David Tartakover - Artiste invité dans le cadre de la Fête du graphisme 2015

La Fête du graphisme reçoit à nouveau (après le succès de l'année dernière) le graphiste/artiste David Tartakover lors de l’exposition "We love Books! A World Tour in Paris".
En savoir plus

Les dates
Du 16 janvier 2015 au 8 février 2015
Cité Internationale des Arts, 18 Rue de l'Hôtel de ville, 75004 Paris

Exposition de bas-reliefs et dessins de Shelomo Selinger à la Bibliothèque Polonaise de Paris

A l'occasion de la date de 70 ans de la libération du camp d'Auschwitz, la Bibliothèque polonaise, expose les œuvres récentes de l'artiste franco-israélien Shelomo Selinger.
En savoir plus

Les dates
Du 15 janvier 2015 au 13 février 2015
A la Bibliothèque Polonaise, Société Historique et Littéraire Polonaise (SHLP), 6 quai d'Orléans 75004 Paris

Musique
Le jeune pianiste Adi Neuhaus en concert à l'Auditorium du Louvre
Né en 1996 à Tel-Aviv dans une famille de musiciens et petit-fils de Stanislav Neuhaus, l’heure de la relève a sonné avec Adi Neuhaus, pas encore dix-huit ans, mais de l’or au bout des doigts. Au Louvre il va jouer les œuvres de Chopin, Liszt et Hajdu.
En savoir plus

 

Les dates
Jeudi 8 Janvier 2015 à 12h30
à l'Auditorium du Louvre, Cour Carrée et Pyramide du Louvre, 75001 Paris

Récital dédié à la chanson de poètes en hébreu - par Michèle Tauber

Michèle Tauber chante la chanson de poètes en hébreu : Bialik, Rachel, Léa Goldberg, Natan Alterman, Shaoul Tchernikhovsky, Avraham Shlonsky et d'autres sont mis en musique par Yehudi Sharet, Sasha Argov, Mordekhay Ze'ira, Naomi Shemer.

Les dates
Mercredi 7 Janvier 2015 à 20h30
au Centre Medem 52 rue René Boulanger, 75010 Paris Tel:. 01 42 02 17 08

Yossi Sassi, guitariste de "Orphaned Land" – en tournée de Master-class

Yossi Sassi, guitariste de "Orphaned Land" et pionnier du Rock Oriental, arrive pour une tournée de Masterclass à travers l'Europe! Yossi montrera ses "plans", en jouant sur des accompagnements et répondra à vos questions... Mais aussi il inclue le public à son spectacle, alors n'hésitez pas à amener votre guitare!
En savoir plus

Les dates
Mardi 15 janvier 2015 à 20h30
Bateau El Alamein, Quai François Mauriac, 75013 Paris

Opéra Fuoco, dirigé par David Stern avec le baryton Oded Reich en concert

Sous la direction de David Stern, Opéra Fuoco se saisit avec brio et légèreté un petit bijou du répertoire lyrique -  L’Elisir d’Amore  de Gaetano Donizetti. Un mélodrame joyeux, tout en finesse et en ironie, sur l’amour et ses mystères, entre bel canto et envolées romantiques. Dans le role de Nemorino - le baryton Oded Reich.
En savoir plus

Les dates
16 et 17 janvier 2015 à 20h30
au Théâtre de Saint-Quentin en Yvelines, Place Georges Pompidou - 78054 Saint Quentin en Yvelines

Daniel Barenboïm et le West-Eastern Divan Orchestra en concert à la Philharmonie de Paris

Après un été 2014 placé sous le signe de Ravel, de Buenos Aires à Berlin en passant par Lucerne et Salzbourg, Daniel Barenboïm et son West-Eastern Divan Orchestra poursuivent leur exploration de l’univers du compositeur français à la Philharmonie à Paris.
En savoir plus

Les dates
Lundi 19 janvier à 20h30
à la Grande salle - Philharmonie de Paris, 221 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris
La mezzo-soprano Naama Liany en concert à Paris

La Mezzo-Soprano Naama Liany nous entrainera dans ce récital vers le répertoire italien Bel Canto du 19ème siècle. Elle chantera dans le cadre du "Festival de la musique avant toute chose" les chansons et airs d'opéra composés par Rossini, Bellini et Donizetti.
Entre Libre

Les dates
Mardi 20 Janvier 2015 à 19h30
à la Mairie du 3e arrondissement, 2 rue Eugène Spuller, 75003 Paris
Visages – création mondiale du compositeur Nimrod Sahar au Château d’Angers

Le compositeur franco‐israélien Nimrod Sahar, présente une œuvre pour quatuor à cordes - Visages - ecrit pour le Quatuor Béla. Son œuvre récente pour orchestre de chambre, commandée par le Tel Aviv Soloists Ensemble, a été créée en Israël en janvier 2014.
En savoir plus

Les dates
Dimanche 1er février 2015 à 18h
au Château d’Angers, 2 Promenade du Bout du Monde, 49100 Angers
Réservations

Littérature
La nouvelle bande dessinée israélienne - Asaf Hanuka, Tomer Hanuka et Gilad Seliktar en France

Asaf Hanuka, Tomer Hanuka et Gilad Seliktar ont à peine trente ans et représentent le meilleur de la BD israélienne d’aujourd’hui. A la veille de leur passage au 42e Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême, ils présentent leurs dernières productions.

Les dates

Danse
«Archive» - le corps politique du chorégraphe Arkadi Zaides au Théâtre National de Chaillot

le chorégraphe israélien Arkadi Zaides emprunte le regard que les Palestiniens portent sur les colons des territoires occupés. Étonnant projet de transformation de son propre corps en archives, conçu d’après les tournages réalisés dans le cadre du Camera Project du B’Tselem, centre d’information israélien pour les droits de l’homme dans les territoires occupés.
En savoir plus

Les dates
Du 22 au 24 janvier 2015 et du 27 au 30 janvier 2015 à 20h30, et le dimanche 25 janvier à 15h30
Théâtre National de Chaillot, 1 place du Trocadéro 75016 Paris
Réservations par téléphone - 01 53 65 30 00

Theatre
Haïm, à la lumière d'un violon - La musique d'un destin

"Haïm – à la lumière d’un violon", un spectacle théâtral et musical, écris et mis en scène par Gérald Garutti, retrace la vie réelle de Haïm Lipsky, juif polonais né à Lodz en 1922, devenu violoniste à force de volonté, et sauvé de l’enfer concentrationnaire grâce à la musique. Aujourd’hui, à 90 ans presque tous ses enfants et petits-enfants sont devenus des musiciens internationaux. Avec la participation du grand violoniste Yaïr Benaim.
En savoir plus

Les dates
16 janvier 2015 au Le Beffroi à Montrouge
21 janvier 2015 au Le Pin Galant à Mérignac
26-27 janvier 2015 au Théâtre Montansier à Versailles
30 janvier 2015 à l'Espace Jean- Marie Poirier à Sucy-en-Brie
12 mars 2015 à la Maison de la Culture à Cosne cours sur Loire
31 mars 2015 au Théâtre National de Marseille à Marseille
7 avril 2015 Théâtre des Sablons à Neuilly-sur-Seine
9 avril 2015 au Théâtre l'Océanis Ploemeur à Ploemeur
18 juin 2015 au Théâtre 95 à Cergy-Pontoise

 

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 18:57

 

 

 

Découvrez en vidéo l'histoire du miracle de 'Hanouka. Yehouda Maccabi avec quelques centaines d'hommes bat une armée grecque de milliers de combattants, mais ce n'est pas tout !

 

HANOUKA SAMEAH

 


Partager cet article
Repost0